RMC Sport

Lille, c’est quoi le problème ?

-

- - -

Avant un déplacement délicat à Lorient ce samedi (19h) à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1, les Lillois restent sur deux revers consécutifs face à Valenciennes et Bordeaux. Coupés dans leur élan, les champions de France tentent de trouver une explication à cette mauvaise passe.

« On ne va pas faire du catastrophisme parce qu’on a perdu deux matches de suite. » Si Rudi Garcia préfère adopter la « positive attitude » avant d’affronter Lorient ce samedi au Moustoir (19h), force est de constater que les récentes performances de son équipe interpellent. Battus à Valenciennes (2-1) en 8e de finale de la Coupe de France puis à domicile par Bordeaux (5-4), les Dogues marquent le pas.
En 2012, le Losc a ainsi perdu quatre de ses sept rencontres disputées toutes compétitions confondues. Les inhabituelles lacunes défensives affichées notamment face aux Girondins ont fait réfléchir les champions de France. Le diagnostic ? « Des erreurs individuelles de tout le monde, assure le milieu de terrain lillois Benoît Pedretti. C’est moins grave qu’un manque de motivation. Cela se corrige. On a travaillé là-dessus cette semaine. On doit être plus agressifs sur le terrain. »

Trois déplacements consécutifs

Rudi Garcia va dans le même sens, mais précise : « C’est compliqué de lutter contre des erreurs individuelles. Nous avons connu ce type de période la saison passée. On marquait beaucoup de buts contre notre camp. Ça a duré quelques matches. On a arrêté de stigmatiser tout ça et c’est passé aussi vite que c’est arrivé. »
Doit-on donc s’attendre à retrouver une équipe lilloise solide et conquérante à Lorient ? Difficile à dire. Le Losc n’a jamais été à l’aise au Moustoir où il ne s’est pas imposé depuis 2001 (2-4). « De mon côté, il n’y a pas d’inquiétude, assure Rudi Garcia. On doit gagner un match rapidement, si possible à Lorient. » Car après les Merlus, ce sont deux autres déplacements à Sochaux puis Rennes, qui attendent les champions de France. Pas simple.

AB