RMC Sport

Lille, les pieds dans le tapis

Moussa Sow

Moussa Sow - -

Sur la pelouse de Montpellier, les Lillois ont livré une prestation insipide ce dimanche lors de la 24e journée de Ligue 1. Loin du visage rayonnant qu’ils affichaient depuis plusieurs semaines. Résultat : une défaite 1-0 et pas mal de doutes avant d’affronter coup sur coup Lyon et Marseille.

La série aura duré presque quatre mois. Avant de prendre fin ce dimanche après-midi sur la pelouse de Montpellier (1-0). En concédant une défaite en championnat pour la première fois depuis le 24 octobre, Lille est revenu sur terre. De manière brutale. Presque inquiétante. Certes, le score n’a rien de déshonorant. D’autant que, comme le souligne Jean-Michel Larqué, « faire un résultat à Montpellier, ce n’est pas évident cette saison. » Mais la manière a de quoi interpeller.

Face à une équipe héraultaise solide et appliquée, les joueurs de Rudi Garcia ne se sont jamais montrés dangereux. Leur attaque de feu est apparue sans jus, sans idée et sans génie sur la pelouse bosselée de la Mosson. Trois occasions, un seul tir cadré, aucun but marqué (une première depuis vingt matches), des statistiques loin du niveau affiché ces dernières semaines par le boss de L1. « Au vu de notre prestation, on ne pouvait pas espérer mieux qu'un point, reconnait l’entraîneur nordiste. Quand on ne peut pas gagner un match, il faut savoir ne pas le perdre. »

Garcia : « Nous allons voir notre capacité de réaction »

Et le LOSC n’a pas su le faire. La faute à un joli numéro de Younes Belhanda à six minutes de la fin. Une défaite cruelle, la troisième de la saison en championnat, mais loin d’être illogique. « Montpellier en voulait plus que nous, concède Garcia. A l'image de leur but, où ils ont de la réussite, ils ont montré plus de détermination. Nous n'avons pas réussi à mettre notre jeu en place car nous n'avons pas gagné les ballons. On avait l'impression de manquer un peu de peps. Il fallait qu’on perde un jour, ce n'est pas le souci. »

A l’heure où les dauphins engrangent des points, c’est tout de même embêtant pour une équipe toujours en tête de la L1. Surtout après un premier accroc jeudi face au PSV Eindovhen (2-2) en 16e de finale aller de la Ligue Europa. Pour couronner le tout, Mathieu Debuchy est sorti sur blessure. Le latéral droit souffre d’une entorse de la cheville gauche. Sa présence lors des prochaines rencontres est incertaine. Lille aura pourtant besoin de toutes ses forces pour repartir de l’avant. « Nous allons voir notre capacité de réaction », glisse Garcia. Face à Lyon dimanche prochain, puis à Marseille la semaine suivante, les partenaires d’Eden Hazard joueront même une partie de leur saison.

Alexandre Jaquin