RMC Sport

Lille n’a plus le choix

-

- - -

Le LOSC doit impérativement battre Reims ce vendredi soir au Grand Stade (20h30) sous peine de voir ses derniers espoirs européens s’envoler. Malgré deux claques face à Sochaux et Toulouse, les Lillois veulent y croire.

« C’est le match le plus important de l’année. » Rudi Garcia plante le décor. Ce vendredi soir au Grand Stade (20h30), Lille jouera pratiquement sa saison face à Reims. Sur le papier, le promu, 14e de Ligue 1, n’a rien d’une terreur. Mais les deux dernières sorties des Dogues incitent clairement à la prudence. Avec sept buts encaissés face à Sochaux (3-3) et Toulouse (4-2), l’équipe de Rudi Gracia n’affiche aucun signal rassurant. « Des problèmes de concentration », avance Rio Mavuba.

Pour le capitaine lillois, de retour de blessure il y a une semaine, le LOSC n’a pourtant pas abdiqué. Il est même convaincu que son club, sixième à six points du podium, a encore une belle carte à jouer dans la course aux places européennes. « Mentalement, on est là, assure-t-il. On doit faire le plein de points. » Battre Reims donc, mais aussi s’imposer à Montpellier, et dominer les Verts, invaincus en 2013, lors de la dernière journée.

Garcia réclame plus d’agressivité

Mais comme Rio Mavuba, Rudi Garcia refuse de baisser les bras. « Rien n’est perdu, au moins pour la quatrième place, glisse le technicien nordiste. On veut décrocher l’Europe. On sait donc ce qu’il nous reste à faire contre Reims. » Lorsqu’il évoque la mission de ses joueurs, Rudi Garcia ne parle pas uniquement du résultat. Incapables de garder leurs trois buts d’avance face à Sochaux, hors-sujet durant 45 minutes à Toulouse, les Lillois n’ont plus un comportement digne d’un prétendant à l’Europe.

« Tenez, un signe, à Toulouse on n’a pris aucun carton jaune, regrette l’entraîneur lillois. Cela signifie que l’on n’était pas assez investi. » En cas de succès face aux Champenois, Lille grimpera provisoirement à la quatrième place du classement. Tout autre résultat condamnera quasiment ses derniers espoirs européens. Pour Rio Mavuba et ses partenaires, l’heure n’est plus aux calculs.

A lire aussi :

Toute l'actu du Losc

Paquet : « Platini ne sait pas ce qu’il dit »

QPR : Mbia sanctionné pour son tweet

Aurélien Brossier avec JBo;