RMC Sport

Lille n’avance plus

Salomon Kalou

Salomon Kalou - -

Après s’être incliné à Saint-Etienne (0-2), Lille a été tenu en échec à domicile par Rennes ce vendredi (1-1). Avec deux points pris sur douze possibles, le LOSC est à l’arrêt et pourrait voir Monaco s’envoler encore un peu plus.

Il n’y a pas si longtemps, Lille ne prenait jamais de but. Lille ne concédait que peu d’occasions à ses adversaires. Et, surtout, Lille finissait toujours par l’emporter, grâce à un réalisme chirurgical et à une défense de fer. Tout ça, c’était avant le 8 décembre et le déplacement du LOSC chez les Girondins de Bordeaux. Un mois et demi plus tard, Lille n’est plus ce concurrent inoxydable mais plutôt ce 3e en perte de vitesse, qui restait sur deux défaites (Reims et Saint-Etienne) avant de se voir tenu en échec ce vendredi par Rennes (1-1). Ajoutez à cela le nul - avant le revers rémois - à Paris, sortez la calculatrice et faites les comptes : cela ne fait que deux points pris… lors des quatre derniers matches de Ligue 1 !

Le succès face à l’Iris Club de Croix Football en 16e de finale de Coupe de France n’aura eu qu’un rôle d’exception. De récréation heureuse au milieu d’un parcours en championnat beaucoup plus compliqué. Lille n’a pas fait un mauvais match vendredi soir. Au contraire. Il a même copieusement dominé cette rencontre (60 % de possession de balle, 20 tirs à 8 et 10 corners à… 0 !) Mais le LOSC n’a pas non plus enflammé la pelouse du stade Pierre-Mauroy. Et c’est précisément ce que les Nordistes pourront se reprocher à l’heure du debriefing face à des Bretons très solidaires sur des terres inhospitalières pour eux (deux victoires seulement en 37 déplacements).

Costil fait barrage à Lille

Pas avare d’efforts, le Stade Rennais, aux abois au classement (15e), n’a jamais lâché. Il n’a pas renoncé après l’ouverture du score de Kalou (34e). Bien lui en a pris puisque Doucouré, idéalement servi par Alessandrini, permettait aux Rouge et Noir de recoller avant la pause (41e). L’affaire aurait été encore plus heureuse si, après que Costil se soit merveilleusement interposé devant un tir à bout portant de Roux (74e), Doucouré n’avait pas manqué le doublé et certainement le but du succès seul face à Enyeama (83e).

Mais les Rennais, tout heureux de prendre un point dans le Nord, ne devraient pas bouder leur plaisir. En revanche, pour Lille (3e), l’heure des interrogations, si elle n’avait pas déjà sonnée d’ailleurs, s’est précisée vendredi soir. Ce quatrième match sans succès place les Nordistes dans une position inconfortable ce week-end : Monaco et la 2e place pourraient s’envoler dimanche. Et Saint-Etienne, le dernier bourreau des Lillois en Ligue 1, venir lécher la 3e place.

A lire aussi

>> Montpellier revient sur terre

>> Monaco va verser 50 millions à la LFP

>> OM : Le tag qui a « meurtri » Anigo

A.D