RMC Sport

Lille ne se cache plus

-

- - -

Faciles vainqueurs de Caen 3-1, les Dogues, plus que jamais leaders du championnat, clament désormais haut et fort qu’ils visent le titre de champion de France. A neuf journées de la fin.

Dans la tribune présidentielle du Stadium Lille Métropole de Villeneuve d’Ascq, le sourire presque gêné de Michel Seydoux, en dit plus qu’un long discours. Victorieux 3-1 de faibles Caennais grâce à des buts de Chedjou, Hazard et Sow (sa 20e réalisation cette saison), les Lillois ont non seulement réalisé une nouvelle prestation cinq étoiles devant leur public, mais ils ont surtout fait un pas de plus vers le titre de champion de France. Habitués à la langue de bois malgré des performances haut d de gamme, les Lillois, en tête de la Ligue 1 depuis la 16e journée, ne cachent maintenant plus leurs ambitions : « Le titre, on y pense depuis un moment déjà, lâche à chaud Eden Hazard au micro de Foot +. On joue pour gagner le championnat. »

Car cette quatrième victoire de rang obtenue sans Adil Rami, insuffisamment remis de sa blessure au cou, permet aux Dogues de mettre un peu plus la pression sur les Marseillais, en déplacement à Lens dimanche (21h), alors que Rennes et le PSG ont été accrochés à domicile.

20e but pour Sow

Avant un déplacement à Monaco, « où il n’est jamais facile de gagner », selon Hazard, Lille n’a donc pas trébuché face à Caen, comme l’avait fait l’OM lors de la première journée (3-2). Sur une pelouse en parfait état, ce qui ne doit pas faire regretter aux dirigeants nordistes de l’avoir changée, les Dogues n’ont laissé aucune chance aux pauvres joueurs de Franck Dumas. Malgré un manque évident de réalisme (17 tirs, 4 cadrés à la mi-temps !) et un manque de concentration en fin de rencontre qui lui coûtera un but d’El-Arabi (85e), la formation lilloise a une fois de plus prouvé, si besoin était, qu’elle était la plus performante et la plus séduisante du championnat.
C’est même à un véritable attaque-défense auquel a assisté le public du Stadium Lille Métropole. Aurélien Chedjou de la tête après un corner de Cabaye (30e), Eden Hazard, opportuniste, d’une frappe à ras de terre et le 20e but de Sow, meilleur buteur du championnat, sur un service impeccable d’un Gervinho intenable ont donc eu raison des pauvres Caennais. Seule petite ombre au tableau, le deuxième pénalty manqué par Yohan Cabaye cette saison, le troisième de rang si l’on ajoute celui raté à Lorient (2-1) lors de la 38e journée la saison passée. Mais Lille a tellement grandi depuis…