RMC Sport

Lille-OM: les tops et les flops

L’OM s’est imposé sur la pelouse de Lille, ce dimanche, lors de la 11e journée de Ligue 1 (1-2). Un succès impulsé par le réalisme de Michy Batshuayi, l’énergie de Romain Alessandrini et la classe de Lassana Diarra.

TOPS

Michy Batshuayi

C’est le détonateur de l’OM. Celui sans qui tout semble plus difficile. Sur la lancée de son début de saison, Michy Batshuayi a encore été décisif sur la pelouse de Lille. Après avoir réalisé quelques enchainements intéressants dans la surface, l’attaquant belge a trouvé la faille à la 37e minute en reprenant à bout portant un ballon sur le poteau. Solide et inspiré, il a également offert une passe décisive dans le bon tempo à Romain Alessandrini (57e). Du bon boulot.

Lassana Diarra

Comme Michy, il ne déçoit quasiment jamais cette saison. Quand Marseille était au fond du trou, il surnageait déjà. Et ça continue. Le public du stade Pierre-Mauroy a pu s’en rendre compte. Jamais pris en défaut, Lassana Diarra a dicté sa loi dans l’entrejeu. Sa hargne lui permet de gratter un nombre impressionnant de ballons et sa technique hors-pair de les relancer proprement. A mi-chemin entre un n°6 et un n°10. Un vrai maestro.

Romain Alessandrini

Il devrait avoir un peu moins honte en sortant de chez lui demain. Après avoir fait son mea culpa en conférence de presse, Romain Alessandrini a joint le geste à la parole. Dans l’antre du LOSC, il a certainement sorti le meilleur match de sa saison. Même s’il y a encore trop de déchet dans son jeu, le milieu de terrain a su faire exploser le verrou lillois. D’abord en touchant le poteau sur l’ouverture du score de Batshuayi, puis en enroulant sa frappe du gauche en pleine lucarne peu avant l’heure de jeu.

FLOPS

Yassine Benzia

Il voulait rester pour s’imposer à Lyon cet été. Mais il est finalement parti. Et il ne s’impose pas à Lille. Sa quatrième titularisation de la saison a ressemblé à un long tunnel. Incapable de faire la moindre différence face à une charnière Rolando-Nkoulou pourtant pas au firmament, Yassine Benzia a une nouvelle fois déçu. Ses stats sont à l’image de sa prestation : zéro but, zéro passe décisive. Remplacé à l’heure de jeu par Sehrou Guirassy. Rien de plus à ajouter.

Marvin Martin

C’était la première fois qu’Hervé Renard l’alignait. Pas sûr que ça lui donne envie de recommencer. Pour son retour dans le onze de Lille, Marvin Martin a été assez transparent. Hormis son entame de match, ponctuée de quelques beaux gestes techniques, le milieu de terrain de 27 ans a traversé cette rencontre de manière totalement anonyme. Un peu perdu par moments. Il est finalement sorti du brouillard pour aller prendre place sur le banc à l’heure de jeu, au profit de Souhaliho Meité.

Baptiste Guillaume

Il a quelques qualités à faire valoir mais il semble encore un peu tendre pour le haut niveau. Face à une défense de Marseille dans le doute, Baptiste Guillaume a rarement su se mettre en évidence. Son association avec Benzia n’a rien donné de bon. L’attaquant belge de 20 ans va devoir étoffer son registre s’il espère faire son trou en Ligue 1. Ses débuts avaient été prometteurs avec Lens. Il va vite falloir le confirmer.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur