RMC Sport

Lille-OM: Mandanda place Marseille au pied du podium

L’OM s’est imposé sur la pelouse de Lille, ce dimanche, en clôture de la 11e journée de Ligue 1 (0-1). Dominés par une équipe nordiste séduisante, les Marseillais s’en sont remis au talent de Steve Mandanda pour décrocher une précieuse victoire.

L’OM au pied du podium

Une semaine après avoir bousculé le PSG (2-2), Marseille a beaucoup souffert ce dimanche à Lille. En manque de jus et d’inspiration, l’OM a tremblé jusqu’au bout. Jusqu’à cette tête enlevée sur sa ligne par Luiz Gustavo dans le temps additionnel. Mais les Phocéens ont tout de même réussi à s’imposer dans ce match de clôture de la 11e journée de Ligue 1 (0-1). Après avoir rapidement ouvert le score grâce à une combinaison sur coup-franc entre Florian Thauvin et Morgan Sanson (5e), les Phocéens ont abandonné la possession du ballon au Losc. Et ils s’en sont souvent remis à Steve Mandanda pour conserver le résultat. Solidaires à défaut d’être flamboyants, les joueurs de Rudi Garcia profitent de ce succès à l’arrache pour prendre la 4e place du classement. A un point du podium. Lille reste avant-dernier. Avec pas mal de regrets.

>> Revivez Lille-OM en live

Mitroglou encore transparent

Il avait déjà été très discret la semaine dernière contre Paris. Et il n’a pas été plus brillant à Lille. Aligné à la pointe de l’attaque marseillaise, Kostas Mitroglou n’a rien réussi de bon dans cette rencontre. Incapable de se rendre disponible pour ses partenaires, l’attaquant grec n’a touché que 17 ballons (60% de passes réussies). Face à un adversaire dominateur, le buteur de 29 ans a été facilement neutralisé. Il n’a pas tenté le moindre tir. Autant dire qu’il n’a pas servi à grand-chose jusqu’à son remplacement à la 53e par Valère Germain, qui a été plus en vue.

Ce Thiago Mendes a du talent

Si le Losc a dominé une bonne partie de ce match, notamment en première période, c’est notamment grâce à lui. Aligné dans l’entrejeu aux côtés de Thiago Maia, Thiago Mendes a fait parler son talent. Le Brésilien de 25 ans a créé des décalages avec sa technique au-dessus de la moyenne et ses passes bien senties. Ses inspirations auraient mérité meilleur sort mais ses attaquants se montrés trop peu inspirés pour en faire quelque chose de bien.

Mandanda a écœuré les Lillois

Ses gants ont chauffé toute la soirée. Dernier rempart d’une équipe souvent malmenée, Steve Mandanda a multiplié les arrêts et les interventions décisives. A lui seul, le gardien de l’OM a permis à son équipe de conserver son avantage. Sans une telle performance de sa part, le Losc aurait certainement trouvé l’ouverture. Il l’aurait mérité en tout cas. Mais "El Fenomeno" en a décidé autrement.

Evra, capitaine en difficulté

Avec la suspension de Jordan Amavi, il a retrouvé une place de titulaire dans le couloir gauche. Et pour lui redonner confiance, Rudi Garcia lui a confié le brassard de capitaine. Une responsabilité qui n’a pas vraiment aidé Patrice Evra à élever son niveau. A l’image de son début de saison, le défenseur de 36 ans a eu beaucoup de difficultés sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy. Après avoir été averti dès la 10e, il n’est pas passé très loin de l’exclusion pour une faute grossière sur Pepe à la demi-heure de jeu. Souvent en retard dans ses interventions, l’ancien capitaine des Bleus a eu du mal à se replacer lorsqu’il est monté pour apporter offensivement. Remplacé par Boubabacar Kamara à la 80e. Une reprise difficile.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur