RMC Sport

Lille-OM : un duel au banc d’essai

-

- - -

A sept journées de la fin du championnat, un seul petit point sépare le leader lillois de son dauphin marseillais. Loin devant Lyon et le PSG, les deux clubs vont très certainement se disputer le titre. L’occasion de passer leur rivalité à notre révélateur.

Le jeu
Avec son attaque de feu (53 buts) et le meilleur buteur de L1, Moussa Sow (21 buts), la formation lilloise est indiscutablement la plus spectaculaire de l’élite. « Son beau jeu est unanimement reconnu », souligne Eric Di Meco. En s’appuyant sur Hazard, joueur le plus talentueux de notre championnat, la vitesse de Gervinho et un véritable désir d’aller vers l’avant, Rudi Garcia a bâti une équipe séduisante et efficace. Deschamps, lui, préfère cultiver la gagne. Quitte à mettre de côté le foot champagne. « On ne domine pas les débats mais on prend des points, souligne l’entraîneur phocéen. Il y a du caractère, de la volonté. » Pour le spectacle, on verra l’année prochaine…
L’avis de Di Meco : Avantage Lille

L’expérience
Le défenseur central lillois Aurélien Chedjou le concède : « Sur l’expérience, Marseille et Lyon sont plus armés que nous. Ils ont l’habitude des grandes compétitions. » Il est vrai que les deux titres de champions du Losc (1946, 1954) ne pèsent pas lourd à côté des neuf couronnes nationales glanées par l’OM. Les deux clubs ne boxent pas dans la même catégorie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Marseille a géré en patron le sprint final la saison passée alors que Lille voyait s’envoler ses rêves de C1 lors de l’ultime journée à Lorient. « Cette malheureuse expérience doit encore trotter dans les têtes des Lillois », avance Eric Di Meco.
L’avis de Di Meco : Avantage OM

Le calendrier
« En dehors du match à Lyon (34e journée), le calendrier de l’OM est plutôt tranquille », observe Di Meco. Les Phocéens qui joueront leurs deux prochaines journées au Vélodrome contre Nice et Auxerre n’ont plus que trois déplacements à effectuer (Lyon, Lorient, Caen). Lille, en revanche, doit encore disputer quatre matches à l’extérieur (Lorient, Nancy, ASSE, PSG). Les Dogues seraient bien inspirés de faire vite le plein de points. C’est en effet au Parc des Princes face au PSG puis à domicile contre Rennes qu’ils achèveront leur saison. Dur, dur…
L’avis de Di Meco : Avantage OM

Le mental
« On ne va pas lâcher le morceau », promet Aurélien Chedjou. Après avoir compté six points d’avance sur l’OM, le Losc marque pourtant le pas : « Leur situation actuelle me fait penser à un tennisman qui sert pour le match et qui a le bras qui tremble », juge Di Meco. Alors qu’un seul point sépare désormais les deux rivaux, la confiance a semble-t-il basculé du côté des Phocéens. « Ils sont programmés pour le titre », enchaîne l’ancien arrière gauche international. La façon dont les partenaires de Mandanda ont renversé la vapeur à Montpellier (2-1) démontre leur détermination de fer. Et la patte de leur entraîneur.
L’avis de Di Meco : Avantage OM