RMC Sport

Lille s’est-il vu trop beau ?

Benoît Pedretti

Benoît Pedretti - -

A la peine en championnat, le Losc, qui pointe actuellement à la 10e place, se déplace ce vendredi en terre girondine, pour affronter Bordeaux (6e). Un match piège pour se relancer, après un début de saison bien en deçà des ambitions affichées.

Dix. C’est le chiffre à retenir actuellement du côté du Losc. Dix buts marqués, dix buts encaissés et une « médiocre » dixième position au classement général. Une position inconfortable car le ventre mou n’était pas vraiment l’objectif espéré à l’aube de la 10e journée, pour des Dogues dont l’espoir secret reste de finir dauphins du Paris-Saint-Germain.

Mais pour cela, il va falloir rattraper le temps ainsi que les points perdus en ce début de championnat. A commencer dès ce soir du côté de Chaban Delmas. Pas franchement la destination idéale pour ramener quelque chose, quand on sait que l’équipe hôte d’un soir est toujours invaincue en championnat. Coach Garcia en est bien conscient : « On y va justement pour créer l’exploit de la battre pour la première fois de la saison. »

Mais comment l’équipe championne de France au printemps 2011 en est-elle arrivée là ? Pour le milieu Benoît Predretti, le problème est tout simplement qualitatif : « Quand tu as Hazard et Gervinho, c’est plus facile d’être flamboyant avec des mecs capables de dribbler 3-4 joueurs, qui partent du milieu de terrain et qui peuvent marquer un but. On a moins ce genre de joueurs. C’est pour ça que l’on a besoin d’être plus collectifs, d’être ensemble. »

Pedretti : « Être dans les 5-6 premières places à Noël »

Lucide, donc, sur les carences actuelles d’une équipe qui s’est certainement vu trop belle. « On a gagné tous nos matches amicaux, on gagne notre premier match de L1 à Saint-Etienne et puis, on s’est dit que ça allait arriver tout seul, poursuit l’ancien auxerrois. Maintenant, ce n’est pas ça le football. Il faut se remettre en question tous les week-ends, et y mettre les ingrédients : ne pas prendre de but, être costaud, gagner les duels. Le talent ne suffit pas, on en a moins qu’il y a deux ans et que l’année dernière, donc il faut mettre l’accent sur la rigueur, la discipline, et être encore plus collectif qu’on ne l’a été. »

Parfaitement conscients du travail qu’il reste à accomplir pour sortir du ventre mou, les Dogues ont pour objectif, à en croire le milieu défensif formé à Sochaux, de revenir pour Noël dans les 5-6 premières places. « Ce qui ne serait déjà pas mal par rapport à notre début de saison. Il ne faut pas perdre de temps non plus. On est capables de faire une série et de remonter rapidement au classement. » Pas sûr, toutefois, que la bande à Gillot laisse filer aussi facilement son invincibilité sur de simples paroles…

Jean Rioufol avec J.Bo à Lille