RMC Sport

Lille - St-Etienne, les tops et flops: un bon LOSC gâche la première de Sablé

Nicolas Pépé

Nicolas Pépé - AFP

Entreprenant, le LOSC a battu Saint-Etienne (3-1) ce vendredi en ouverture de la 13e journée de Ligue 1 et enchaîne un deuxième succès consécutif. Pour les débuts de Julien Sablé sur le banc, les Verts ont été très décevants.

LES TOPS

Lille continue sa remontée

Il y a vraiment du mieux au LOSC. Battus par l'OM sans démériter (1-0), les Lillois avaient enchaîné par un large succès à Metz (3-0), mais sans la manière. Face à Saint-Etienne, l'équipe de Marcelo Bielsa a réussi à combiner style et trois points. Dans un match pauvre techniquement, les Nordistes ont été les plus entreprenants. Lille a fait la différence sur des jolis buts signés Nicolas Pépé (20e), Thiago Mendes (71e) et Ezequiel Ponce (88e). Un succès qui permet au LOSC de remonter provisoirement à la 16e place, avec 12 points. Finalement pas si loin de Saint-Etienne, sixième avec 18 points.

>> Revivez le match

Pépé prend de l'épaisseur

Encore utilisé en pointe, lui le joueur de couloir, Nicolas Pépé a prouvé que Marcelo Bielsa avait raison de lui maintenir sa confiance dans un rôle axial. Auteur d'un doublé à Metz (3-0) lors de la dernière journée, l'ancien joueur d'Angers a inscrit son troisième but de la saison. Un vrai but de "neuf", de la tête, sur un centre parfait d'Anwar El Ghazi (20e). Un de ses meilleurs matchs avec son nouveau club. 

A lire aussi >> Pourquoi Luis Campos pourrait quitter le LOSC pour Chelsea

La frappe de Mendes

Rare satisfaction lilloise depuis le début de saison, Thiago Mendes a encore rendu une copie très propre ce vendredi. Le milieu brésilien a surtout fait la différence d'une frappe splendide, qui a redonné un avantage décisif aux Lillois. Aux 25 mètres, plein axe, il a enroulé du droit et trompé Stéphane Ruffier, qui ne pouvait pas faire grand-chose. Son deuxième but en sept matchs de L1.

LES FLOPS

Pas encore de patte Sablé

Moins de deux semaines après l'humiliation subie à domicile dans le derby face à Lyon (0-5), Saint-Etienne a gardé la tête au fond du sceau. Arrivé mercredi au chevet d'une équipe malade, pour succéder à Oscar Garcia, Julien Sablé n'a pas su endiguer la mauvaise spirale. Le fameux choc psychologique n'a même pas eu lieu. Les Verts, qui n'ont plus gagné depuis le 14 octobre contre Metz (3-1), ont été très frileux, sans âme. Pour son premier match sur le banc, Sablé a donné de la voix mais n'a pas réussi de miracle. Sa composition d'équipe, avec Vincent Pajot sur le côté droit et Bryan Dabo juste derrière l'attaquant, n'a pas fonctionné.

A lire aussi >> Saint-Etienne: Sablé est plus qu'un intérimaire, Revelli dément avoir été contacté

Maia, ce n'est toujours pas ça

Pour une fois qu'il n'avait pas besoin de dépanner derrière, Thiago Maia a encore connu des malheurs. Positionné juste devant la défense, le joueur le plus cher de l'histoire du LOSC (14 millions d'euros) a essayé de donner le tempo à son équipe, mais a parfois pris trop de risques. Surtout, c'est lui qui tacle Bryan Dabo dans la surface et qui amène le penalty transformé par Jonathan Bamba (45e). Si le contact n'est pas évident, le geste du Brésilien, le long de la ligne de sortie de but, était largement évitable. Et il aurait pu coûter plus cher.

Benzia très insuffisant

Si le LOSC a plutôt été séduisant, ce n'est pas le cas de Yassine Benzia. Paradoxalement, le meneur de jeu lillois a été le moins bon de son équipe. Pas inspiré, trop personnel, l'ancien Lyonnais a en plus été l'auteur d'une action catastrophique. Après avoir enchaîné, et raté, plusieurs passements de jambes, il a terminé son action... en touche (61e). Logiquement remplacé par Ezequiel Ponce (65e), buteur (88e) et avec lequel il a souffert de la comparaison.

VIDEO - Rothen: "Julien Sablé parle bien et aime le foot"

Alexandre Alain Rédacteur