RMC Sport

Lille veut tourner la page

Rudi Garcia

Rudi Garcia - -

Encore touchés par leur élimination en Ligue des champions, les Lillois reçoivent Dijon ce dimanche (17h) avec l’ambition de conserver leur place sur le podium de la Ligue 1. Un match particulier pour Rudi Garcia, l’entraîneur nordiste, qui a passé cinq ans sur le banc dijonnais.

La machine semblait enfin lancée, mais tout s’est écroulé. Vainqueur sur la pelouse du CSKA Moscou (2-0) lors de la 5e journée de la Ligue des champions, le Losc avait son destin en mains pour décrocher son billet pour les 8es de finale. Mais l’aventure européenne des Nordistes s’est terminée prématurément, la faute à un match manqué à domicile contre Trabzonspor ce mercredi (0-0). Si les esprits sont encore sonnés par cette élimination, les champions de France en titre sont désormais tournés vers le championnat et la réception de Dijon ce dimanche (17h). « Ça ne se digère pas très bien, confie Rio Mavuba, le capitaine des Dogues. Mais il faut passer à autre chose, on n’a pas le choix. On a la chance de rejouer vite derrière, c’est une vraie chance, surtout à domicile. »

Rudi Garcia, qui pourra compter sur les retours de Benoît Pedretti et d’Idrissa Gueye (blessés), ainsi que de David Rozenhal (suspendu), a lui aussi les yeux désormais rivés sur les joutes hexagonales. Avec un objectif : terminer sur le podium pour regoûter aux joies de la Ligue des champions dès la saison prochaine. « Ce qu’on veut, c’est se qualifier pour la Ligue des champions pour pouvoir la jouer dans notre grand stade, lance le coach lillois. Avec ce grand stade, on aura plus d’atouts pour peser sur les évènements et l’adversaire. Jouer la Ligue des champions dans une telle enceinte est une ambition qui nous anime. »

Garcia : « Retrouver le goût de la victoire »

Pour son premier match en championnat après cette élimination européenne, Rudi Garcia retrouve un club qu’il connaît bien, puisqu’il a dirigé l’équipe dijonnaise entre 2002 et 2007. S’il garde un excellent souvenir de son passage en Bourgogne, il ne compte toutefois pas faire de sentiments. « C’est Dijon, je suis content de les rencontrer en Ligue 1 car c’est un réel plaisir de les voir à ce niveau-là. Mais on a besoin de continuer notre série en championnat, de continuer à faire des résultats positifs. Et on a très envie de retrouver le goût de la victoire. » Si la fatigue accumulée en milieu de semaine pourrait peser sur les organismes, l’ambition n’a en tout cas pas quitté les champions de France en titre, invaincus en championnat depuis la 2e journée à Montpellier (0-1). « Les buts qu’on n’a pas mis face à Trabzonspor, il va falloir les mettre dimanche », lance même Rio Mavuba. Les Dijonnais sont prévenus...

Alexandre Alain avec Jean Bommel, à Lille