RMC Sport

Lisandro relance l’OL

Lisandro Lopez

Lisandro Lopez - -

Emmené par son attaquant argentin auteur d’un doublé, l’OL s’est largement imposé (0-3) ce dimanche sur la pelouse d’Auxerre lors de la 15e journée de Ligue 1. Un succès qui permet aux Gones de recoller au peloton de tête.

Lyon l’attendait comme le messie. Et Lisandro Lopez n’a pas déçu ses fidèles. Brillant et décisif, l’attaquant argentin a été le grand artisan de la victoire à Auxerre (0-3) ce dimanche, lors de la 15e journée de Ligue 1. D’une tête plongeante (20e, 1-0) et d’une frappe placée (68e, 2-0), Licha a montré la voie à ses partenaires. Et permis à l’OL de renouer avec le succès après quatre matches – toutes compétitions confondues – sans victoire (trois défaites, un nul). Au terme d’une semaine plombée par le match face à l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions (0-0), quasiment synonyme d’élimination, le club rhodanien avait besoin d’une éclaircie.

Elle est venue de sa pièce maîtresse, trop longtemps absente cette saison en raison d’une blessure à la cheville. Auteur de ses troisième et quatrième réalisations en L1, l’ancien buteur de Porto a véritablement signé son retour. « C’est un grand joueur, lâche Michel Bastos, auteur du dernier but de la rencontre (88e, 3-0). Tout le monde le sait. C’est toujours important de l’avoir à nos côtés. » D’autant plus important que l’OL ne s’est pas toujours montré souverain sur la pelouse de l’Abbé Deschamps. Une frappe sur la barre de Dennis Oliech (73e) et surtout deux penaltys oubliés par M. Piccirillo (pour une faute de Dejan Lovren sur Oliech et une main de Cris dans la surface) auraient pu faire basculer la rencontre. Mais la baraka était rhodanienne ce week-end.

Bastos : « On avait un peu perdu la confiance »

« On a vu une bonne équipe lyonnaise, agressive, glisse Laurent Fournier, l’entraîneur de l’AJA. Ils ont marqué au bon moment. On n’a fait des erreurs de jeunesse. On nous oublie aussi deux penaltys. C’est dur à encaisser. » Grâce à ce large succès, le neuvième en douze déplacements à Auxerre, Lyon reprend sa marche en avant et se hisse à la cinquième place du classement (à égalité de points avec Toulouse). « On sortait de deux défaites en championnat, rappelle Bastos. Il fallait qu’on se rattrape et qu’on retrouve la confiance qu’on avait un peu perdue. On est content de gagner avec la manière. J’espère qu’on va continuer comme ça. » Tant que son prophète sera sur le terrain, Lyon a des raisons d’y croire.

Alexandre Jaquin