RMC Sport

LOSC-OL: le constat amer de Garcia après la défaite lyonnaise

Logiquement dominé par une formation lilloise bien plus entreprenante (1-0), l'OL compte dix points de retard sur le podium, bien loin de ses ambitions européennes. Rudi Garcia, qui aurait aimé que ses joueurs prennent plus de risques, a reconnu que cette défaite était "une très mauvaise opération".

La semaine aura été compliquée pour l’OL. Quatre jours après avoir été balayé par le PSG en demi-finales de la Coupe de France (1-5), Lyon s’est incliné ce dimanche sur la pelouse de Lille (1-0), en clôture de la 28e journée de Ligue 1. Un succès qui laisse les Gones à la septième place du classement et les éloigne encore un peu plus de la Ligue des champions, à dix unités du podium.

"C'est une très mauvaise opération mathématique. Il reste 10 matchs, 30 points. Effectivement, on en a dix de retard, c'est beaucoup. Il faut être conscient de ça. Après, tant que mathématiquement c'est encore possible, c'est à nous de repartir de l'avant et d'enchaîner le plus de victoires possibles", a reconnu Rudi Garcia après la rencontre.

"On a trop joué vers l'arrière"

Dans le Nord, face à son ancien club, Garcia avait misé sur un 3-5-2 qui a souffert face à des Dogues bien plus entreprenants et qui ont inscrit l'unique but de la rencontre sur un joli mouvement conclu par Loïc Rémy (33e).

"On était un peu en mode diesel aujourd'hui. On a souffert face au pressing lillois dans les 30 premières minutes. On a trop joué vers l'arrière, on a favorisé ce pressing. On était mieux à partir du dernier quart d'heure de la première période, mais on était encore bien mieux en seconde période. On ne méritait évidemment pas de gagner, mais on aurait pu revenir avec au moins un point. Il aurait fallu être capable d'égaliser", a insisté le technicien lyonnais, qui aurait aimé voir ses joueurs prendre davantage de risques.

"On aurait pu trouver des solutions. Mais à partir du moment où on ne prend pas de risques dans le jeu, qu'on ne joue que vers l'arrière ou latéralement... Jouer de manière latérale favorisait le pressing adverse. On a trop peu pesé sur le plan offensif", a-t-il regretté. L’OL tentera de relever la tête dans une semaine sur la pelouse du Stade de Reims, également à la lutte pour les places européennes, avant de retrouver la Juventus Turin en huitième de finale de la Ligue des champions.

RR