RMC Sport

Lucho Gonzalez : « Lisandro peut être encore meilleur »

-

- - -

Alors que son compatriote Lisandro Lopez brille à Lyon, Lucho Gonzalez, blessé lors d’un match de préparation, n’a pas encore pu disputer le moindre match de Ligue 1 cette saison. L’international argentin ronge son frein, mais reste très ambitieux avec l’OM.

Lucho Gonzalez, d’abord comment allez-vous ?
Je suis quasiment à 100%. J’ai discuté avec le médecin du club, et je devrais pouvoir m’entraîner normalement dès la semaine prochaine.

Vous allez par contre rater le choc, face aux Girondins de Bordeaux, dimanche au Vélodrome…
Oui, je vais louper ce match, car il faut encore que je me protège. Je crains toujours les chocs physiques pour le moment. Mais je serai derrière l’équipe à 100%.

Pouvez-vous nous dire ce qui vous a décidé à signer à l’OM, cet été ?
Premièrement, c’est un grand club, connu en France et dans le monde entier. Ensuite, le staff technique – en particulier le coach (Didier Deschamps) – a montré un grand un intérêt pour moi. L’Olympique de Marseille est une étape très importante dans ma carrière.

Vous êtes resté trois ou quatre ans dans vos précédent clubs (Huracán, River Plate, Porto). Comptez-vous rester aussi longtemps à l’OM ?
En général, je vais au bout de mes engagements. L’important est que le club aille lui aussi au bout des ses objectifs en remportant des titres cette saison. Avec notre effectif, on peut s’attendre à gagner au moins un titre.

Quand vous avez signé à Marseille, avez-vous senti l’attente des supporters phocéens derrière vous ?
Oui. On doit gagner des matches. Il y a beaucoup de chaleur, mais aussi beaucoup d’attentes, de la part du public. Tous les supporters ont des rêves pour Marseille, et j’en ai moi aussi.

Peut-on comparer l’ambiance marseillaise à celle de Boca Juniors ou de River Plate ?
Oui, je m’en suis rendu compte lors des matches amicaux. C’est un club de fanatiques. Les supporters sont toujours derrière nous, et c’est vraiment extraordinaire de pouvoir jouer dans une telle ambiance.

Pour l’instant, l’équipe ne tourne pas parfaitement sur le terrain (deux victoires et un nul) ? Comment l’expliquez-vous ?
Il y a eu beaucoup d’arrivées à l’intersaison. Il faut le temps que la mayonnaise prenne. De plus, les adversaires nous attendent tous au tournant. Ils sont toujours à 200% contre nous. Il y a quelques retouches sur le plan tactique à faire pour que ça prenne, mais je ne suis pas inquiet.

Votre compatriote Lisandro Lopez flambe actuellement à Lyon. Êtes-vous surpris par ces performances ?
Non, c’est quelqu’un qui travaille beaucoup pour atteindre la perfection sur le terrain. Et il peut encore être meilleur, je peux vous le dire.

Vous aussi, vous devrez vous montrer au niveau rapidement. Il y a beaucoup d’attente autour de vous à l’OM…
Pour être très clair, si les choses se passent bien pour moi, ça se passera bien pour l’équipe aussi. Nous avons deux objectifs principaux cette saison : la Ligue 1 et les Ligue des Champions. On va essayer d’aller au bout dans au moins l'une de ces compétitions.

Personnellement, vous avez vous aussi un gros objectif avec la Coupe du Monde à la fin de la saison…
Oui, mon objectif est évidemment d’être du voyage en Afrique du Sud. On a une bonne carte à jouer sous les ordres de Diego Maradona.

La rédaction - Luis Attaque