RMC Sport

Lucien Aubey, ancien joueur de Toulouse et des Espoirs, mis en examen pour escroquerie

Lucien Aubey avec Toulouse en 2006

Lucien Aubey avec Toulouse en 2006 - Icon Sport

Ancien joueur de Toulouse, Rennes, Lens, et de l'équipe de France Espoirs, Lucien Aubey a été mis en examen avec le créateur Mohamed Dia dans une affaire d'escroquerie.

On l'avait connu défenseur de Toulouse de 2001 à 2007 et vu contribuer à la remontée du Téfécé de National en Ligue 1, tout en participant à l'Euro Espoirs 2006 avec les Bleuets, avant de passer par Lens, Rennes, Sivasspor ou Reims, pour finalement raccrocher les crampons au début des années 2010, à même pas 30 ans. Dix ans plus tard, c'est dans la rubrique faits divers que le nom de Lucien Aubey vient de réapparaître.

D'après La Dépêche du Midi, l'ancien footballeur a été mis en examen dans une affaire d'escroquerie, dans laquelle est également poursuivi Mohamed Dia, créateur de la marque M.DIA dans les années 2000.

Un investissement de 150.000 euros au coeur du dossier

Les faits en question se seraient produits entre 2015 et 2017. Revenu s'installer dans la région toulousaine après sa retraite sportive, Aubey se lance alors avec Dia dans un projet de label musical pour détecter des artistes émergents.

Afin de financer cette idée, l'ex-joueur propose à un voisin et ami de s'associer. Ce dernier, qui a touché 230.000 euros d'indemnités après un grave accident de la route, en donne 150.000 au duo d'entrepreneurs. Mais si la société est créée, son retour sur investissement se fait attendre. Encore et encore.

Franck Ribéry cité dans l'affaire

Après plusieurs années, l'ami demande donc à récupérer sa mise initiale. Et les choses de gâtent... Si bien qu'une plainte est déposée, pour finalement déboucher sur une mise en examen du duo Aubey-Dia.

Mais le dossier va un peu plus loin. Toujours d'après La Dépêche, Franck Ribéry devrait aussi être entendu comme témoin dans cette affaire. Pourquoi? Parce que le joueur de la Fiorentina est un proche d'Aubey, qu'il avait connu chez les Espoirs. Pour convaincre son voisin de participer à son projet de label, l'ancien Toulousain aurait à l'époque téléphoné devant lui à la star du Bayern. Autant dire que le rôle de "Kaiser Franck" serait extrêmement marginal.

C.C.