RMC Sport

Lutte pour maintien: Lille enfonce Metz, Troyes peut y croire

Alors que Troyes s’est donné les moyens de croire au maintien en battant Caen (2-1), le Losc a remporté le match de la peur face au FC Metz (3-1) au stade Pierre-Mauroy. A trois journées de la fin du championnat, les derniers espoirs de maintien des Grenats se sont sans doute définitivement envolés.

Metz, un pied et demi en L2

La Ligue 2 tend les bras au FC Metz. Malgré une deuxième partie de saison plus convaincante que la première (c'était difficile de faire pire), les Grenats ont sans doute dit adieu à la Ligue 1 samedi soir après s’être inclinés 3-1 face à Lille au stade Pierre-Mauroy. Ce match terrible entre les deux derniers du championnat a tourné à l’avantage du Losc grâce à des buts d’Araujo, Pepe et Bissouma. Avec six points de tard alors qu’il ne reste que neuf à redistribuer, le club lorrain n’a plus qu’un infime espoir de se maintenir.

Troyes et Lille toujours au coude-à-coude

Pour Lille, cette première victoire depuis le mois de janvier, ne signifie pas que les Dogues vont rester en Ligue 1. Mais le club nordiste reste au contact avec Troyes pour la place de barragiste, actuellement occupée par les Aubois à la faveur d’une meilleure différence de buts (-21 contre -23). Car l’ESTAC a aussi réalisé une belle affaire en dominant Caen 3-1 à la maison. Un résultat d’autant plus capital que les joueurs de Jean-Louis Garcia se rendront à Lyon dans une semaine avant d’affronter Montpellier et Monaco. Compliqué.

Toulouse a la pression

Dans une semaine, les Lillois, eux, joueront encore très gros à Toulouse qui aura une très grosse pression ce dimanche à Rennes. En cas de défaite au Roazhon Park, le TFC, premier non-relégable, ne comptera que deux points d’avance sur Troyes et… Lille. Tenu en échec par Nice dans un match très heurté (1-1), Strasbourg n’a pas assuré son maintien avec seulement trois points d'avance sur Troyes. Toulouse sera, lui, sous pression dimanche à Rennes, le TFC ne comptant que deux points d'avance sur l'Estac.