RMC Sport

Luyindula porte plainte contre le PSG

-

- - -

Mardi, le joueur a porté plainte au pénal contre le PSG pour harcèlement moral. Par ailleurs, RMCC Sport s’est procuré un courrier du directeur général parisien, Jean-Claude Blanc, adressé aux présidents de clubs de L1 et L2 dans lequel le PSG critique son joueur.

Rien ne va plus entre Péguy Luyindula et le PSG. Mis à l’écart du groupe professionnel depuis le mois d’août dernier, l’attaquant international de 32 ans souhaite toujours résilier son contrat avec le club parisien. Désireux de rebondir dans une autre formation avant la clôture du marché hivernal des transferts, le 31 janvier, il l’a encore fait savoir ce mardi à ses dirigeants. Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du PSG et l’avocate du club lui ont fait savoir qu’ils souhaitaient le conserver jusqu’à la fin de son contrat, qui expire fin juin. Alors que l’avocat du joueur, Me Repiquet, a saisi les prud’hommes fin décembre (les juges se prononceront le 20 mars), Peguy Luyindula a décidé ce mardi de porter plainte au pénal pour harcèlement moral.
Le conflit s’envenime donc un peu plus entre les deux parties. Car le PSG ne fait aucun cadeau à son joueur. RMC Sport s’est procuré un courrier daté du 28 décembre 2011, signé Jean-Claude Blanc, le Directeur général du PSG. Dans cette lettre adressée à tous les présidents de clubs de Ligue 1 et Ligue 2, le dirigeant parisien défend la position de son club au sujet des différends qui l’opposent à Luyindula, notamment sa mise à l’écart du groupe professionnel.

« A M. Luyindula de nous prouver qu’il a retrouvé son niveau »

Si Blanc évoque des raisons « sportives », il n’épargne pas l’ancien Lyonnais. Extraits : « Ses performances sportives cette saison, ainsi que son manque évident de motivation et d’implication, ne plaident pas en faveur d’une réintégration dans le groupe 1 aujourd’hui. Il appartient aujourd’hui à Monsieur Luyindula de faire en sorte que ces "raisons" relèvent du passé, en prouvant qu’il a retrouvé le niveau et l’état d’esprit nécessaire pour prendre part en toute légitimité aux entraînements aux entraînements du groupe 1. » A travers cette lettre, le PSG souhaitait aussi montrer aux autres clubs professionnels qu’il respectait « les instances du football français » ainsi que « le droit social ». Peguy Luyindula, qui avait également demandé la résiliation de son contrat auprès de la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP), aura sans doute apprécié.