RMC Sport

Lyon a-t-il déjà raté sa saison ?

Entre un championnat dominé par Bordeaux et une Ligue des Champions où ils affronteront le Real, les Lyonnais n'ont plus beaucoup d'espoir cette saison

Entre un championnat dominé par Bordeaux et une Ligue des Champions où ils affronteront le Real, les Lyonnais n'ont plus beaucoup d'espoir cette saison - -

Avec son élimination dans les deux coupes nationales et des perspectives peu reluisantes en championnat et en Ligue des champions, le club lyonnais craint une nouvelle saison blanche. Et évidemment, Claude Puel se retrouve sous pression.

Il faut remonter à la saison 2002/2003 pour voir l’Olympique Lyonnais quitter les deux coupes nationales dès janvier. Alors entrainé par Paul Le Guen, l’OL chute devant Libourne en 32e de finale de la Coupe de France avant d’être sorti par Sochaux en Coupe de la Ligue. Le club de Jean-Michel Aulas se consolera avec un nouveau sacre en championnat, le deuxième d’une série historique de sept titres consécutifs.
Comme il y a sept ans, les Lyonnais vont-ils sauver leur saison grâce à la L1 après les éliminations en Coupe de la Ligue à Lorient (1-0), trois jours après leur échec en Coupe de France à Monaco (2-1) ? « Notre objectif est de terminer dans les trois premiers. On se bat pour retrouver la Ligue des champions une douzième fois de suite », assurait Jean-Michel Aulas après le revers au Moustoir. L’équipe de Claude Puel est aujourd’hui 5e en championnat. Avec 36 points, l’OL voit disparaître Bordeaux à l’horizon (47 points), mais peut espérer revenir sur Montpellier (39), Lille (37) et Marseille (36) pour accrocher la C1 ou, tout au moins, le tour préliminaire. « Les deux Coupes, notamment la Coupe de la Ligue, étaient une possibilité de se retrouver d’entrevoir une possibilité de titre assez vite, constatait mercredi soir Claude Puel. C’est fini. »

Puel : « La Coupe d’Europe ? On verra bien… »

Les Gones vont devoir cravacher pour tenter de relever leur dernier objectif. En 2003, cinquième à l’issue de la 22e journée après son élimination des deux coupes, l’OL s’était ressaisi. L’équipe de Paul le Guen, éliminée en phase de poules de la Ligue des champions, puis dès les 16e en C3, avait jeté toutes ses forces dans son mano a mano avec Monaco en championnat. Et l’avait gagné. Cette saison, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions a mis le Real Madrid sur la route des Lyonnais, et poussé les dirigeants à avouer que la priorité était ailleurs. « La Coupe d’Europe ? On verra bien ce qu’on est capable d’y faire », a lâché un Puel fataliste, résumant le sentiment général à Lyon. L’urgence, c’est le Paris Saint-Germain à Gerland dimanche, en clôture de la 22e journée de L1. Le reste viendra bien assez tôt…

La rédaction - LC