RMC Sport

Lyon apprend à vivre sans Lacazette

Alexandre Lacazette avait pris part à tous les matches de L1 depuis le début de la saison.

Alexandre Lacazette avait pris part à tous les matches de L1 depuis le début de la saison. - AFP

Ce dimanche, l’OL se déplace à Monaco (21h) sans son irrésistible gâchette, Alexandre Lacazette (21 buts en 22 journées), indisponible jusqu’au 22 février en raison d’une lésion à la cuisse. Un handicap que le leader va s’efforcer de surmonter, même si certains avouent avoir pris un coup derrière la tête.

Un seul être vous manque… Actuel leader de L1 avec quatre points d’avance sur l’OM et le PSG, Lyon va tester sa « Lacazette dépendance » ce dimanche face à Monaco, dans le choc annoncé de la 23e journée. Un test grandeur nature pour des Gones qui disposent depuis le début de la saison d’une arme fatale, diablement efficace et jamais enrayée en la personne d’Alexandre Lacazette, auteur de 21 buts en 22 journées. Et accessoirement deuxième meilleur buteur européen derrière un certain Cristiano Ronaldo. Un immense vide que Lyon va devoir s’efforcer de combler.

« C’est une difficulté quand même de rencontrer Monaco qui est en pleine bourre sans Alex, reconnait Hubert Fournier, le coach lyonnais. Mais il faut le voir aussi comme une opportunité pour l’ensemble de l’effectif, de montrer qu’il n’y a pas qu’Alex. Bien sûr, c’est un rouage important dans la bonne marche de l’équipe mais on s’appuie aussi sur un groupe solide, un collectif qui a des repères. J’espère que ça nous permettra de montrer aux sceptiques qu’il n’y a pas qu’Alexandre Lacazette au sein de l’Olympique Lyonnais. Il y a des beaux tests. C’est le moment de montrer qu’on n’est pas là par hasard. »

Gonalons : « Je ne sais pas si on l’a digéré... »

« Je ne sais pas si on l’a digéré mais en tout cas, c’est sûr que c’est point noir parce qu’Alex a une efficacité impressionnante, poursuit Maxime Gonalons. Forcément, c’est un joueur qui va nous manquer. Mais on va faire en sorte de le remplacer le mieux possible. En tout cas, on veut garder un certain équilibre, une certaine qualité dans notre jeu et on va essayer de garder notre spirale parce que ce qui est très important, c’est aussi de se battre pour lui. » Une pensée qui devrait mettre du baume au cœur à l’intéressé, qui doit ronger son frein et peu goûter ce repos forcé…

la rédaction avec J.Landry