RMC Sport

Lyon au top, l'OM touche le fond

Bafétimbi Gomis

Bafétimbi Gomis - -

Grâce des buts de Gomis et Bastos en première mi-temps, Lyon a battu l'OM 2-0 dimanche soir à Gerland dans le choc de la 6e journée de L1. Alors que l'OL est en tête du classement, l'équipe de Didier Deschamps est une inquiétante lanterne rouge. Ça va très mal à l'OM.

Certaines rencontres marquent une saison. Celle qui opposait dimanche soir Lyon à l’OM au stade Gerland marquera à coup sûr l’édition 2011-12. Moins par la qualité du jeu déployé que pour son résultat. En dominant Marseille 2-0 grâce au quatrième but de la saison de Bafétimbi Gomis (16e) et à une réalisation de Bastos (29e), l’OL n’a pas seulement pris les commandes de L1. Il a aussi distancé, enfoncé et même coulé son adversaire dans les bas-fonds du classement. L’OL confirme ainsi son excellent début de saison et possède désormais 11 points d’avance sur son (ex ?) rival du soir. Avec ce troisième revers et toujours aucune victoire après six journées, l’équipe de Didier Deschamps est l’improbable lanterne rouge de L1. « Dans une carrière de haut niveau, ça peut arriver de connaître des moments difficiles, voire très difficiles comme en ce moment, lâche Didier Deschamps. Il faut faire en sorte de garder la solidarité qui existe et nos qualités mentales. Il faut s’appuyer là-dessus. Quand ça va, on a parfois des petits coups de pouce ou un petit peu de chance. Là ce n’est vraiment pas le cas. »
Avec dix buts encaissés, les Phocéens, dont le compteur reste bloqué à trois points depuis le 21 août, possèdent la troisième plus mauvaise défense du championnat.Autant dire que c’est avec un couteau entre les dents que les Marseillais, privés de Gignac, toujours blessé, entamaient la rencontre.

Deschamps : « De la tristesse et de la déception »

Face à une équipe lyonnaise bien organisée, ils tentent d’abord d’imposer leur jeu. Mais question efficacité, force est de constater que Didier Deschamps a encore beaucoup de travail. Alors que Lucho est toujours aussi peu influent, le trio Morel-Rémy-Valbuena ne fait aucune différence. Côté OL, Rémi Garde n’a pas ce genre de souci. Dès la 17e minute, après un beau centre de Bastos, Gomis, en position de hors-jeu, trompe d’un tacle rageur Mandanda (1-0, 16e). Assommés voire impuissants, les Phocéens, ne sont pas au bout de leurs malheurs. Dans son camp, Valbuena se fait chiper le ballon par un Gonalons combatif. Le milieu de terrain des Gones lance Bastos qui, d’un joli tir croisé, trompe une nouvelle fois Mandanda (2-0, 29e). L’OM est KO debout.

Averti en première période, et souvent hors du coup, Alou Diarra sort à la pause. Les entrées d’André Ayew et d’Amalfitano permettent aux Phocéens d’être plus tranchants. Mais alors que le Ghanéen et Rémy cafouillent devant la ligne de but (52e), Lloris veille sans être finalement trop inquiété, excepté sur une frappe de Lucho (67e). Marseille ne se relèvera pas.« Je ressens de la tristesse et de la déception, mais je crois en mes joueurs, tente de positiver Didier Deschamps. On doit faire en sorte d’avoir le caractère pour retrouver des jours meilleurs. » C’est donc un OM en détresse qui défiera Evian mercredi alors que Lyon se rendra visite à Caen avec un costume de leader. Tout neuf !