RMC Sport

Lyon cherche le rebond

Bafé Gomis

Bafé Gomis - -

Trois jours après avoir été destitués de leur place de leader après leur défaite à Caen (1-0), ce sont des Lyonnais fatigués qui affrontent Bordeaux, ce samedi (19h), à Gerland.

En remplaçant Claude Puel cet été, Rémi Garde savait très bien où il mettait les pieds. Un club en pleine transition sportive et économique qui a décidé de miser sur un recrutement économe et ciblé (Dabo, Fofana, Koné), ainsi que sur son centre de formation pour affronter les nombreuses échéances de la saison. Mercredi, à Caen (0-1), le bâtisseur rhodanien a pour la première fois pu entrevoir les soucis qui l’accompagneront toute l'année : gérer les cadences infernales d’une équipe européenne avec un effectif considérablement rajeuni.

Privé de plusieurs cadres, dont Gourcuff, Cris, Kallström ou encore Ederson et Lisandro, l’OL a donc concédé à d’Ornano son premier revers de la saison, au cœur d’une série de sept matches en 22 jours. L’entraineur lyonnais n’a pas semblé surpris : « Quand il manque un, deux ou trois cadres dans l’équipe, c’est forcément dommageable. Au niveau de l’expérience, de la gestion des matches et de leur préparation, cela se ressent tout de suite. Surtout qu’on a déjà l’un des effectifs les plus jeunes. »

Un turnover pas forcément réussi

En titularisant Fofana devant la défense et Dabo à un poste plutôt inhabituel de milieu gauche, Garde avait décidé d’innover. Une chose est sûre : son turnover n’a pas fonctionné, les jeunes lyonnais réalisant certainement le match le moins abouti de leur saison. « Par nécessité, j’avais choisi d’en faire souffler deux ou trois qui me donnaient des signes de fatigue » se justifie-t-il. Avant de minimiser leur piètre performance, précisant qu’il y avait des « explications ». « Je ne ferai aucune conclusion hâtive sur le contenu du match, assure-t-il. Fofana effectuait son premier match en tant que titulaire et John (Mensah) disputait ses 90 premières minutes de la saison. »

Lucide, Garde sait qu’il «sera amené à refaire » ce genre de pari au cours de la saison. Peut-être plus tôt que prévu. Car le parcours du combattant automnal des Rhodaniens n’est pas terminé. Après Bordeaux, Lyon recevra Zagreb et se rendra à Paris dans une semaine. Une nouvelle série de 3 matches en 8 jours. Pour ne rien arranger, Lyon affrontera les Girondins sans Hugo Lloris, suspendu après son expulsion à Caen, et remplacé par le sempiternel n°2 lyonnais, Rémy Vercoutre. Face à « un club qui est toujours de haut niveau en France et qui a de moins en moins de difficultés depuis qu’ils ont mis le bleu de chauffe», Rémi Garde s’attend « à une rencontre difficile ». Seule satisfaction, pour les jours à venir, le retour d’Ederson et de Lisandro « à plus ou moins court terme ».