RMC Sport

Lyon et Lille poussifs avant l’Europe

Bafé Gomis et les Lyonnais se sont inclinés face à Rennes

Bafé Gomis et les Lyonnais se sont inclinés face à Rennes - -

Avant de renouer avec la Ligue des champions dès mardi, les deux clubs français n’ont guère brillé ce vendredi : défaite à domicile de Lyon face à Rennes (1-2) et nul de Lille à Toulouse (0-0).

Lyon cale
Entré en jeu à la 61e minute de Lyon-Rennes après trois mois d’absence, Lisandro n’a pas été le porte-bonheur espéré de l’OL. Même si le match fut aussi équilibré que le classement des deux équipes au coup d’envoi (4e face au 5e) le laissait imaginer, ce sont les Bretons qui sont repartis de Gerland avec les trois points, dépassant du même coup leurs adversaires du soir (25 points contre 23) et confortant leur statut de bête noire des Rhodaniens : cela fait plus de six ans qu’ils sont invaincus dans l’antre de l’OL. Plus entreprenants, les Lyonnais ouvrent la marque par Ederson, qui dévie opportunément une frappe de Källström dans les filets de Costil et inscrit son premier but de la saison (1-0, 37e). Le plus dur est fait ? Deux minutes plus tard, Féret, l’un des meilleurs acteurs de la rencontre, lance Pitroipa plein axe. Le Burkinabé se joue de Koné et égalise de près (1-1, 39e). Fébrile en défense, pas assez efficace devant, l’OL se fait surprendre en seconde période. Ouverture de M’vila, Kembo ouvre son pied et trompe une nouvelle fois Lloris (1-2, 53e). Rennes remporte son premier succès depuis un mois et replonge Lyon dans le doute à trois jours de la réception de l’Ajax Amsterdam. « On est dans le dur, on va s’accrocher », assure un Bafé Gomis pas plus inquiet que ça.

Lille fait du surplace
Alors que Rennes a réalisé un joli coup à Gerland (1-2), Lille a tenu Toulouse en échec sur son terrain (0-0). Un nul qui maintient les Nordistes sur le podium (3e), mais l’équipe de Rudi Garcia aurait pu ramener les trois points du Stadium, et revenir ainsi sur Montpellier (2e avec 27 points). Mais il y avait ce soir un grand Ali Ahamada face aux Dogues. Le portier du TFC a arrêté un penalty mal tiré par Moussa Sow (52e), et écarté un tir dangereux d’Eden Hazard (70e). Joe Cole (64e) a aussi loupé une occasion en or. La rentrée d’Eden Hazard, préservé en vue du déplacement à Moscou mardi, et après avoir joué la totalité du match contre la France, n’a pas changé la donne. Encore une fois, les exploits individuels de la pépite des Diables Rouges n’ont pas compensé le manque de liant dans l’animation collective lilloise. Solide en défense, le LOSC a encore une fois pêché par inefficacité offensive. Face au 6e de Ligue 1, le champion de France, un temps secoué en début de rencontre, a ensuite posé le pied sur le ballon, sans parvenir à concrétiser sa domination. Invaincus depuis la deuxième journée, face à Montpellier (1-0), les partenaires de Rio Mavuba restent au contact du Paris Saint-Germain, mais viennent d’enchainer trois nuls de rang contre Toulouse, Evian (1-1), et Valenciennes (0-0). « On a beaucoup de regrets parce qu’il y avait la place, lâche le capitaine du LOSC, mais Ahamada a sorti un gros match. On ne prend pas de buts, mais il faut qu’on arrive à forcer la décision. » Pas vraiment de quoi relancer la confiance avant leur rendez-vous crucial en Russie pour rester en vie en Ligue des champions.