RMC Sport

Lyon garde ses distances

-

- - -

Lyon s’est facilement imposé (3-1) dimanche chez des Niçois très nerveux, qui ont terminé à neuf, et conforte sa place de leader. Pas de vainqueur entre Grenoble et Valenciennes (0-0).

C’est la même histoire depuis près de deux mois. Tenu en échec à domicile, Lyon va rattraper les points perdus à l’extérieur la semaine suivante. Après Caen et Grenoble, c’es Nice qui a subi dimanche la loi du septuple champion (1-3), incapable de s’imposer à Gerland depuis quatre matches. Lyon s’assure ainsi de garder la tête à l’issue de la 23e journée, quel que soit le résultat du choc entre Marseille et Bordeaux (21h00).

Le troisième succès consécutif de l’OL hors de ses bases s’est rapidement dessiné grâce à un but à la 18e minute de Jean II Makoun. Grâce à une bonne infiltration de Keita dans la surface et un service parfait d’Ederson, le milieu de terrain camerounais trompait Ospina d’une belle frappe instantanée. Moins de dix minutes plus tard, Apam déviait un ballon dans les pieds d’Ederson à l’entrée de la surface. Le Brésilien adressait une passe à Juninho, hors-jeu mais qui jouait bien le coup en restant statique. Benzema en profitait pour contourner la défense du Gym et donnait deux buts d’avance aux siens.

Sablé et Adeilson pètent les plombs

Héros malheureux de l’aggravation du score lyonnaise, Apam se rattrapait juste avant la pause en reprenant victorieusement du pied droit un service de la tête d’Echouafni sur corner. Le baroud d’honneur d’une équipe azuréenne qui allait complètement craquer au retour des vestiaires. D’abord sur un attentat de Sablé à l’heure de jeu sur Ederson, qui lui valait un carton rouge mérité. A un quart d’heure de la fin, Benzema manquait l’occasion de plier l’affaire sur pénalty. Mais Makoun s’en chargeait cinq minutes plus tard en profitant d’une très mauvaise sortie d’Ospina. La soirée cauchemardesque des Niçois s’achevait par une deuxième expulsion d’Adeilson, sur un vilain coup de coude sur Boumsong.

Beaucoup plus calme, l’autre match de l’après-midi s’est achevé par un triste 0-0 entre Grenoble et Valenciennes. Un résultat qui ne fait l’affaire d’aucune des deux équipes dans l’optique du maintien. Le GF38, qui n’a inscrit que quatre buts dans son stade des Alpes depuis le début de la saison, gagne néanmoins deux rangs (12e). Toujours incapable de décrocher un succès à l'extérieur, VA reste de son côté 19e, à quatre longueurs du premier non-relégable, malgré une série de cinq matches sans défaite en championnat (2 victoires, 3 nuls).

La rédaction