RMC Sport

Lyon, la crise dans le rétro ?

Clément Grenier

Clément Grenier - -

Après cinq matches de championnat sans victoire, dont trois défaites consécutives, les Lyonnais ont réenclenché la marche avant en disposant de Toulouse ce dimanche (3-1). De quoi oublier les récents résultats et retrouver de l’allant en vue du sprint final ?

Quelques pizzas et ça repart. Si l’on s’attache aux détails, l’adage publicitaire d’une célèbre barre chocolatée s’adapte comme un gant au réveil sportif de l’OL en championnat. Après cinq matches de suite sans victoire en Ligue 1, dont trois défaites consécutives, soit la pire série du genre depuis 20 ans, les hommes de Rémi Garde ont décidé de mettre les choses à plat et de retrouver une dynamique collective en se réunissant dans un établissement de la ville pour partager quelques verres et des pizzas devant le choc Barça-PSG. Une méthode qui a donné des résultats : ce dimanche, les Gones ont retrouvé le chemin du succès en disposant de Toulouse (3-1).

« Il fallait faire quelque chose pour tous se réunir et repartir de l’avant, explique le jeune milieu de terrain Clément Grenier (22 ans). Tout le monde a répondu présent et c’est le principal. » Des pâtes fines pour retrouver l’entrain. Le pré pour le matérialiser. Avec encore une performance en dents de scie face à Toulouse mais, surtout, l’essentiel : la victoire. « Je ne sais pas si on est guéri mais elle nous soulage car on l’attendait depuis un moment, confirme Grenier. On voulait vraiment se racheter. Trois revers de suite, c’était une grosse crise de résultats mais on a su relever la tête, se souder et repartir de l’avant. C’était important pour le sprint final, ça peut nous relancer. On a montré nos vertus : jouer collectivement et être bien concentrés sur le jeu. Tout n’était pas parfait contre Toulouse, on n’est pas en totale confiance, mais le principal est d’avoir pris les trois points. On va retrouver confiance petit à petit. »

Grenier : « Ce serait un échec de ne pas finir sur le podium »

Les résultats d’abord. Le jeu ensuite. Et des ambitions de podium toujours intactes. « Il fallait arrêter l’hémorragie et ils l’ont bien fait, juge Jean-Alain Boumsong, ancien du club, aujourd’hui au Panathinaïkos (Grèce). Pour le moment, la priorité de l’OL est de gagner des matches et de prendre des points, peu importe la manière. C’est comme ça qu’ils pourront retrouver de la confiance et un jeu flamboyant. Lyon va bien terminer la saison. Le groupe devra être fort mentalement car ils ont des échéances importantes mais je pense que le travail de Rémi Garde et Robert Duverne, notamment le physique avec Duverne, va payer lors de ce sprint final. »

Objectif podium. Deuxième place, même. « Il ne faut pas se le cacher, ce serait un échec de ne pas finir dans les trois premiers, lance Grenier. Même si on a perdu pas mal de joueurs à l’intersaison, l’objectif en début de saison était de retrouver la Ligue des champions. Lyon a besoin de cette compétition. C’est un championnat compliqué, où tout le monde peut battre tout le monde. On a la chance de jouer des concurrents directs au podium lors des dernières journées. Ça peut être un avantage pour la motivation et pour atteindre l’objectif. On a les moyens de terminer sur ce podium. » Avec des facultés à mettre en avant. « Marseille a un groupe plus costaud mentalement, explique Boumsong. Mais sur la qualité technique, l’OL a un ascendant. » Aux joueurs de le faire fructifier.

A lire aussi :

>> Lyon retrouve le sourire

>> Larqué : "Des Lyonnais sur le fil du rasoir"

>> Fernandez : "Lyon a failli sombrer"

Alexandre Herbinet avec Edward Jay