RMC Sport

Lyon met Bordeaux et l’OM sous pression

Le milieu offensif lyonnais a sorti une frappe surpuissante qui n'a laissé aucune chance au gardien de l'ASNL Gennaro Bracigliano.

Le milieu offensif lyonnais a sorti une frappe surpuissante qui n'a laissé aucune chance au gardien de l'ASNL Gennaro Bracigliano. - -

L’Olympique de Lyon a obtenu une victoire importante sur Nancy (3-1), qui propulse l’équipe de Claude Puel provisoirement en tête du championnat, avant PSG-Lille (17h) et OM-Bordeaux (21h).

Cela faisait longtemps que l’on n’avait plus vu Lyon en tête du championnat de France. Très exactement depuis la 30e journée de la saison dernière, le 5 avril 2009, et une victoire de l'OL au Mans (3-1). A l’issue des matches de samedi, les Gones ont regoûté au plaisir du leadership grâce à leur succès probant dans la soirée sur Nancy (3-1). Face à une belle équipe de l’ASNL revenue à 2-1, à l’heure de jeu par Hadji (57e), et qui aurait même pu espérer mieux grâce à deux frappes de Marange (61e) et Efoulou (64e), repoussées par deux superbes arrêts de Lloris, l’OL a fait étalage de son arsenal offensif. Gomis (38e), littéralement ressuscité depuis qu’il a rejoint la capitale des Gaules, Lopez (51e), puis Bastos (68e), d’un tir canon comme contre Anderlecht, ont fini par faire plier les Lorrains. L’équipe de Claude Puel brille également par l’entente entre ses joueurs, et leur polyvalence, tour à tour buteurs et passeurs, à l’image de Gomis, auteur du premier but et d’une passe décisive pour Lopez. L’Olympique Lyonnais prend la tête avec 10 points, devant Bordeaux (9), l’étonnant Montpellier (8), Paris (7) et Marseille (7). Le PSG aura sa chance demain face à Lille (17h), mais c’est surtout Marseillais et Girondins qui devront absolument l’emporter dans la soirée, afin de ne pas laisser filer les Gones. Dans ce duel à distance avec les Lyonnais, c’est l’équipe de Didier Deschamps qui a le plus à perdre. 

Les gros du championnat de France n’étaient pas de sortie à 19 heures ce soir mais quelques prétendants au places européennes comme Rennes étaient là. Les joueurs de Frédéric Antonetti ont presque failli à Bollaert face aux Lensois. Dans une partie où les deux équipes ont fini le match à 10, Rennes a ouvert la marque grâce à Bangoura avant que Demont n’égalise sur penalty. Jemaa donnait l’avantage aux Artésiens et l’impression qu’ils allaient accrocher une victoire qui les aurait propulsé au deuxième rang de la Ligue 1. Mais voilà, Gyan a surgi et placé une tête qui offre le nul aux Rennais (2-2).

La sensation est montpelliéraine. Les Héraultais sont deuxièmes du championnat. Ils ont étrillé Nice au Ray, trois buts à zéro, grâce à Dernis, Montano et Compan. La partie a été arrêtée vingt minutes en deuxième période en raison d’un gros pétard lancé par le kop montpelliérain. L’arbitre du match a fait rentrer les acteurs aux vestiaires, le temps d’expulser tous les supporters de Montpellier.

Saint-Etienne devait effacer ses trois revers lors des trois premières journées de Ligue 1 avec la réception de Grenoble sous peine de se retrouver dans une grave crise de son exécutif. Grâce à Christophe Landrin, les Verts ont glané leurs premiers points de la saison (1-0). Ouf ! On respire un peu dans le Forez.

Francis Gillot attendait beaucoup plus de son équipe avant la réception de Monaco. L’entraîneur doubiste pourra retenir que sa formation a pris trois points grâce au Tchèque Vaclav Sverkos (1-0). Rien à signaler entre Boulogne-sur-Mer et Auxerre (0-0). Les Auxerrois prennent enfin un point et laissent la dernière place à Grenoble et Valenciennes. Enfin, Lorient s’est défait du Mans (1-0) sur un bijou de coup-franc direct de Vahirua. Christian Gourcuff a été expulsé par Monsieur Coué.

Les résultats
Lorient - Le Mans 1 - 0
Boulogne - Auxerre 0 - 0
Sochaux - Monaco 1 - 0
Saint-Etienne - Grenoble 1 - 0
Nice - Montpellier 0 - 3
Lens - Rennes 2 - 2
Lyon - Nancy 3 - 1

Dimanche
Paris - Lille (17h)
Toulouse - Valenciennes (17h)
Marseille - Bordeaux (21h)

La rédaction