RMC Sport

Lyon met la pression

Lisandro Lopez

Lisandro Lopez - -

Grâce à sa victoire face à Evian-Thonon-Gaillard (2-1), ce samedi, Lyon prend provisoirement place sur le podium et met la pression sur Paris et Lille qui s’affrontent, dimanche. L’OL est plus que jamais dans le coup pour la course au titre.

Les Lyonnais vont suivre sereinement la rencontre Paris-Lille, dimanche. En s’imposant face à Evian-Thonon-Gaillard (2-1), ce samedi, ils ont mis la pression sur deux concurrents directs à la course au titre. Voilà le club de Jean-Michel Aulas provisoirement troisième de L1 à deux points du leader montpelliérain, tenu en échec face à Toulouse (1-1). Ce quatrième succès de rang en championnat prend, du coup, une valeur précieuse à une journée de la trêve de Noël puisque Lyon prendra forcément des points sur le PSG ou le LOSC… ou les deux ! Pour en arriver là, l’OL s’est fait quelques frayeurs et a pu profiter de quelques largesses du corps arbitral.

Les Rhodaniens ont pris le match par le bon bout avec une vraie emprise, des occasions franches de Gonalons (4e), Ederson (14e) et Lisandro (18e). Ils ont ensuite été récompensés par l’ouverture du score de Jimmy Briand (1-0, 35e), buteur opportuniste mais en position de hors-jeu après une frappe d’Alexandre Lacazette sur le poteau. Un premier coup de pouce bienvenu avant une nouvelle erreur fragrante de M.Cailleux, l’arbitre de la rencontre, qui a oublié de sortir le sifflet et le carton rouge à la suite d’une main flagrante d’Anthony Réveillière (39e) sur sa ligne de but. Un soulagement de courte durée pour les hommes de Rémi Garde, trop heureux de se retrouver à onze pour le reste de la rencontre. Malgré ce penalty oublié, Evian-Thonon-Gaillard a pris, seul, les choses en main. Sur une longue ouverture, Yannick Sagbo a grillé la politesse à Cris avant de placer une frappe sèche entre les jambes d’Hugo Lloris (1-1, 44e).

Govou acclamé

Sans s’affoler, les Lyonnais, privés de Gourcuff resté sur le banc, ont repris le match en main. Sur un centre de Jimmy Briand, Lisandro a profité de la sortie approximative de Stephan Andersen pour redonner l’avantage à l’OL (2-1, 70e). Le quatrième but de l’Argentin en quatre journées. Gerland, soulagé par le déroulement de la soirée, a pu réserver un accueil chaleureux à son ancien chouchou exilé à Evian, Sidney Govou, entré en jeu la minute suivante. « La victoire est méritée. On a fait beaucoup d’efforts, analyse Kim Källström. Le match n’était pas facile, mais l’état d’esprit est là. On peut aller avec cette mentalité. » Les Gones, pas malheureux, peuvent souffler.