RMC Sport

Lyon-PSG : Les notes

-

- - -

Sérieux et enthousiaste, l’Olympique Lyonnais a parfaitement maitrisé un PSG apathique, ce dimanche à Gerland (1-0). Les Parisiens n’ont, semble-t-il, pas encore digéré l’élimination de mardi en Ligue des champions.

Lyon

Lopes : 7,5

Dabo : 6 remplacé par Bedimo (69e)

Koné : 7 remplacé par Umtiti (51e)

Bisevac : 6

Tolisso : 7

Mvuemba : 6

Gonalons : 7

Ferri : 8

Fekir : 7 remplacé par Lacazette (83e)

Briand : 6

Gomis : 7

L’Olympique Lyonnais a rapidement su prendre la mesure d’un PSG enthousiaste en début de rencontre. Le portier de l’OL, Anthony Lopes, a été impeccable sur les principales occasions parisiennes. Les quatre défenseurs ainsi que les trois relayeurs rhodaniens se sont montrés bien en place, solidaires et très appliqués. Jordan Ferri s’est par ailleurs révélé très incisif et opportuniste, à l’image de sa frappe victorieuse, après avoir intercepté une passe de Lavezzi. Devant, Bafétimbi Gomis a bien pesé sur une défense parisienne peu alerte. A l’image de sa prestation contre la Juventus, jeudi dernier, cet OL enthousiasmant a décroché un succès mérité.

PSG

Sirigu : 5

Van der Wiel : 5

Alex : 4 remplacé par Rabiot (80e)

Thiago Silva : 4

Digne 6

Motta : 6

Matuidi : 6 remplacé par Lucas (59e)

Cabaye : 4

Pastore : 6

Cavani : 4

Lavezzi : 4

Après cinq premières bonnes minutes de jeu, les Parisiens ont progressivement baissé le pied et se sont révélés incapables d’accélérer pour mettre en danger l’Olympique Lyonnais. Assez lents dans l’exécution de leurs enchainements, les joueurs du Paris Saint-Germain se sont trouvés confrontés à la cohésion et à l’application de l’OL. Lucas Digne fut le seul défenseur du club de la capitale à faire preuve d’enthousiasme. Le peu d’envie, symbolisé par un manque de mouvement et un surcroit de déchet, a simplifié la tâche d’un OL plein de maitrise. Devant, Javier Pastore fut le seul à parfois gêner l’arrière-garde rhodanienne. A la pointe de l’attaque, Cavani a fait preuve d’engagement et de maladresse aussi (beaucoup) face à un Anthony Lopes impérial. Ce dimanche à Gerland, ce PSG poussif avait semble-t-il encore trop la tête à Stamford Bridge pour empocher le moindre point. 

A lire aussi :

>> Le PSG a toujours la gueule de bois

>> Riolo : « Paris s’écroule à Lyon »

>> Saint-Etienne s’accroche mais tourne au ralenti

La rédaction