RMC Sport

Lyon: "Un changement nécessaire" pour Depay qui a apprécié l’arrivée d’un nouvel entraîneur

Le Lyonnais Memphis Depay a apprécié l’arrivée de Juninho, direction sportif, et de Sylvinho, nouvel entraîneur de l’OL. C’est en tout cas ce qu’il a affirmé auprès de L’Equipe, alors même que la nouvelle saison de Ligue 1 s’ouvre ce vendredi (20h45), avec le déplacement de Lyon sur la pelouse de Monaco.

Memphis Depay semble plus motivé que jamais. Alors que la saison 2019-2020 s’apprête à officiellement ouvrir ses portes ce vendredi soir avec un alléchant Monaco – Olympique Lyonnais à 20h45, l’international néerlandais sera bel et bien présent. A l’intersaison, l’OL a connu un réel bouleversement en interne, avec l’arrivée de la doublette brésilienne composée de Sylvinho, qui prend place sur le banc, et de Juninho, le nouveau directeur sportif du club présidé par Jean-Michel Aulas.

Un changement que semble avoir réellement apprécié l’attaquant de 25 ans, comme il l’a confié dans un entretien accordé à L’Equipe: "Bien sûr, les résultats ont été quelconques en préparation, mais je ne m’en fais pas, je trouve que l’état d’esprit est très bon. C’est un changement, et ce qu’il y a de plus important. Ces deux dernières saisons, on faisait surtout des différences individuelles, il y avait toujours un joueur pour nous sauver. Mais si vous formez une vraie équipe, avec des règles, du respect, de la confiance, vous pouvez tout espérer. Le changement était nécessaire, j’ai une impression de fraîcheur, et c’était ce qu’il nous fallait."

Les relations entre Depay et Genesio étaient tendues

En parlant de changement nécessaire, le natif de Moordrecht pensait certainement à Bruno Genesio, parti de son poste d’entraîneur à l’issue de la saison 2018-2019, après avoir essuyé de nombreuses critiques. Depuis l’arrivée du joueur en janvier 2017, les relations entre les deux hommes n’ont pas toujours été au beau fixe. L’an passé, l’ancien pensionnaire de Manchester United a connu un réel passage à vide, consécutif, selon certains, à son mauvais positionnement sur le terrain.

En effet, le technicien rhodanien persistait à vouloir le laisser sur le côté gauche, alors que Memphis Depay cartonnait en sélection en jouant à la pointe de l’attaque: "Je peux tenir des rôles différents, mais j’ai l’impression que le coach (Sylvinho) sait dans lequel je m’exprime le mieux et suis le plus utile à l’équipe. C’est comme en sélection, la façon qu’a Ronald Koeman de communiquer avec moi et de me faire confiance est ce qui me fait sentir fort. Ici, maintenant, c’est pareil."

Depay a été sur les tablettes de l'AC Milan

A l’époque, le Néerlandais était même régulièrement relégué sur le banc et Le Progrès écrivait alors: "La fracture entre Bruno Genesio et Memphis Depay semble réelle. Et le second a offert contre Rennes (ndlr: en demi-finales de la Coupe de France) une entrée en jeu ayant officialisé le divorce. Memphis n’a que faire de l’avenir de Bruno Genesio. Le Néerlandais, qui a un contact assez sérieux avec Liverpool, a véritablement une implication qui laisse à désirer." Finalement, c’est bien le joueur qui est resté, malgré l’intérêt également de l’AC Milan, et non l’entraîneur.

Cette saison, Depay va côtoyer un ancien joueur qui l’a inspiré, notamment pour ses coups francs: "Je pense que sa venue (Juninho) est très importante pour le club, c’est un choix intelligent, parce qu’il peut avoir beaucoup d’impact sur les jeunes. Quand il parle, j’écoute. Je crois beaucoup à sa vision, et à celle du coach. Quand j’ai signé à Lyon, j’ai pensé qu’il y avait quelque chose de beau à faire avec ce club. Mais, parfois, entre-temps, j’ai aussi pensé qu’il fallait que quelque chose change, pour montrer notre ambition, et ne pas seulement en parler. Il faut faire plus que se qualifier seulement pour la Ligue des champions. C’est ce qu’on doit réussir, maintenant. On peut revenir à l’époque où ce club remportait des trophées. C’est un club qui le mérite."

MM