RMC Sport

Mandanda : « On est là pour empêcher Lille d’être champion »

Steve Mandanda

Steve Mandanda - -

Avant d’affronter Toulouse dimanche (17h), l’excellent gardien olympien évalue les chances de l’OM de garder son titre.

Steve Mandanda, toute modestie mise à part, avez-vous déjà aussi bien joué qu’en ce moment ?
En ce moment c’est vrai que je suis bien, mais je ne m’enflamme pas. L’objectif c’est d’être bien toute la saison et il reste un mois et demi. C’est là que ça va se compliquer. Si on me pose la question au soir de la 38e journée, je pourrai dire si ma saison a été bonne ou pas.

Pensez-vous comme Edouard Cissé que Lille devrait enfin se dévoiler sur ses ambitions de titre ?
Ils disent ce qu’ils veulent, c’est leur communication. Mais en étant leader à neuf journées de la fin, difficile de ne pas jouer le titre. Nous, on dit qu’on veut finir premiers, mais ce qu’on sait d’eux c’est qu’ils ont quatre points d’avance.

Vous attendiez-vous à les voir là ?
Au départ non mais aujourd’hui avec la qualité de jeu qu’ils ont, ils méritent leur première place.

Les Lillois feraient-ils de beaux champions ?
(Il hésite) Ils ont la qualité pour faire un beau champion, mais on est là pour les empêcher.

« Je ne vois pas de raison de partir »

Vous qui êtes gardien, comprenez-vous le coup de colère de Hugo Lloris à la fin du match contre Nice (2-2) ?
Il suffit d’être compétiteur pour le comprendre, mais je me mets d’autant plus à sa place que je suis gardien. Il a arrêté un pénalty, il fait un bon match et au final l’OL perd deux points… C’est difficile à accepter. On a vécu la même chose à Nice en début de saison en perdant le match (1-0, 16e journée). A la fin il y a des gueulantes. Ça ne fait pas de mal à un groupe.

Même si vous êtes sous contrat avec l’OM, vous sentez-vous prêt à jouer à l’étranger ?
Je ne sais pas, il faut voir les opportunités. Ce que je peux dire c’est que je me sens bien ici. Le coach me fait confiance, ça se passe bien avec les supporteurs, les objectifs sont élevés, on joue la Coupe d’Europe régulièrement. Je ne vois pas de raison de partir. Je suis sous contrat. Je suis Marseillais à 100%.

Propos recueilis par Florent Germain à Marseille