RMC Sport

Marseille s’impose en se faisant peur

L'OM de Koné s'est sorti avec grande peine des griffes sochaliennes.

L'OM de Koné s'est sorti avec grande peine des griffes sochaliennes. - -

L’OM a battu Sochaux 2-1 dans un match crispé et doit en grande partie sa victoire aux sauvetages de son gardien.

Marseille a vaincu Sochaux 2-1 sans briller au Stade Vélodrome pour le compte de la 4e journée. L'OM avait pourtant bien entamé la rencontre, dominant d'entrée. Mais loin de concrétiser, au bout d'une vingtaine de minutes, les Marseillais ont tremblé sur deux percées de Stéphane Dalmat en contre qui rappelaient que les Sochaliens étaient venus au Vélodrome avec des idées. S'en suivit un coup dur avec la blessure du défenseur central Erbate, remplacé par Lorik Cana.

Pour s'en sortir, Marseille peut compter sur ses individualités. C'est ainsi que Karim Ziani a débloqué la situation et débridé le match à la demi-heure de jeu grâce à une frappe surpuissante dans un angle impossible qui transperça Richer. C'est avec cet avantage de 1 à 0 que les olympiens ont regagné les vestiaires.

Toujours aussi dominateurs après la reprise, mais peu dangereux, les Marseillais ont dû se contenter des frappes lointaines de Zenden et Ziani durant un bon quart d'heure. Jusqu'à ce qu'Isabey vienne rappeler aux olympiens que les lionceaux n'étaient pas morts : se procurant la plus belle occasion sochalienne, le milieu de terrain obligea Mandanda à effectuer une parade réflexe. Une piqure de rappel efficace pour Baki Koné et ses coéquipiers : l'attaquant ivroirien sera à la conclusion d'une action d'école des Marseillais en frappant du point de pénalty suite un centre de Mamadou Niang. A 2-0 à la 60ème, la victoire ne pouvait échapper à l'OM.

Et en désespoir de cause, Francis Gillot décida de lancer des jeunes dans le bain du Vélodrome. Un choix judicieux, qui a remis son équipe dans le match. A tel point qu'après un lob de Koné détourné in extremis par Richert, Erding va totalement relancer le match en trompant Mandanda après être parti à la limite du hors-jeu. Nous sommes alors à la 72ème minute de jeu le Vélodrome s'apprête à vivre une fin de match stressante. La défense marseillaise va en effet se montrer très friable, Zenden offrant à Erding l'occasion de doubler la mise en poussant trop sa passe en retrait et obligeant Mandanda à faire des miracles.

En dehors d'un but signalé hors-jeu de Mamadou Samassa, entré en jeu pour la première fois sous le maillot olympien à la place de Niang, la fin de la rencontre va se dérouler devant les cages de Mandanda. Et le nouveau portier de l'équipe de France va faire honneur à son nouveau statut titulaire chez les Bleus. Devant Erding et les assauts des Sochaliens, Mandanda va multiplier les parades dans les derniers instants, se posant en homme du match. Au coup de sifflet final, Marseille doit en grande partie à son portier de s'installer seul dans le fauteuil de leader de la Ligue 1, en attendant les matchs décalés de cette 4e journée.

La rédaction