RMC Sport

Martel : « Je ne supporte plus qu’on attaque le RC Lens »

A l’ occasion d’une réunion avec les supporters, mardi, le président lensois Gervais Martel a poussé un énorme coup de gueule, provoqué par le courrier des lecteurs de la veille dans la Voix du Nord. Extraits.

« Je n’ai pas honte de l’effectif du Racing Club de Lens. C’est un effectif qui a été touché moralement et mentalement, comme nous tous, par la descente en L2. Il a rempli l’objectif en remontant en première division. Et il va faire face, parce que ça fait partie de ses obligations, en maintenant le club. Je voudrais bien que les gens excessifs ferment leur gueule et nous laissent travailler en paix. Ce n’est pas simple mais on assume tous les jours. Et je ne supporte plus qu’on attaque le RC Lens. Mon cas personnel, j’en n’ai rien à foutre, j’en ai vu d’autres en 21 ans. Vous ne m’avez jamais entendu parler des cinq premières places, je ne suis pas fou. Je connais mon équipe, mais elle a de la valeur il faut arrêter de dire que ce sont des baltringues. Depuis deux ans, ce n’est pas simple mais s’il y a plus malin que moi… On dit que je m’accroche à ma place. Attendez ! J’en suis à trois paquets de cigarettes par jour, je dors quatre heures par nuit. Que les mecs viennent voir ce que c’est de se battre comme un malade du matin au soir. Je suis un passionné et parfois je me trompe… Mais qu’on arrête de nous prendre pour des crétins. Moi comme (l’entraîneur) Jean-Guy Wallemme, ont n’est pas aveugle. J’accepte qu’on ne soit pas d’accord avec moi. Je suis prêt à donner toutes les réponses mais je n’accepterai jamais que des connards puissent écrire des saloperies sur le club. Parce qu’on fait le maximum, en notre âme et conscience. »

La rédaction