RMC Sport

Martel : « On n’est pas mort »

Gervais Martel

Gervais Martel - -

Le match nul de Lens ce samedi à Bollaert face à Brest (1-1) n’arrange pas les affaires du club nordiste, 19e à six points du premier non-relégable Monaco. Si la situation semble désespérée à sept journées de la fin, le président lensois y croit toujours.

Gervais Martel, quel sentiment prédomine avec ce résultat à nouveau négatif ?
Je suis déçu pour les joueurs, pour le public. L’équipe a tout fait pour essayer de gagner le match. Les gars se sont dépouillés. Sur une faute défensive, on est trop laxiste sur le but brestois. C’est un match qui laisse beaucoup de regret. Il y a avait matière naturellement à prendre les trois points ce soir.

Croyez-vous toujours en vos chances de maintien ?
Il reste sept matchs. Il est certain que dans l’optique du maintien, prendre un point contre Brest n’est pas une bonne opération. Il faudra prendre des points à l’extérieur. L’espoir est encore là, il n’y a rien à redire dans le comportement des joueurs. On n’est pas mort.

Comment expliquer que vous n’arriviez pas à vous mettre à l’abri dans un match comme celui de ce soir ?
Le foot est cruel, plus particulièrement lorsqu’on se trouve dans une situation difficile. Le sort joue contre nous et en ne parvenant pas à faire le break, on reste sous la menace d’une action adverse. C’est ce qui c’est passé ce soir. Les Brestois ne se sont pas montrés très dangereux et on prend ce coup de poignard. Mais on ne va pas pleurer sur des histoires de chance. Soit on y croit et on va chercher le maintien sur les matchs qui restent, soit on arrête tout de suite.

RMC Sport