RMC Sport

Mediapro a présenté de très bons résultats financiers en 2019

Alors qu’il est toujours en conflit avec la LFP pour le règlement des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2, le groupe sino-espagnol Mediapro a enregistré des très bons chiffres financiers en 2019. Sa rentabilité a notamment augmenté de 45% par rapport à l’année précédente.

Quand Mediapro se portait bien... Très bien même. Avant que la crise sanitaire n’impacte fortement l’économie mondiale, la santé financière du principal diffuseur de la Ligue 1 était excellente. Ainsi, si le chiffre d’affaire a chuté de 19% en 2019 par rapport à 2018, il a atteint 1,2 milliard d’euros selon le rapport des comptes enregistré en fin d'année au registre du commerce. D’après Cinco Dias, la rentabilité a elle sensiblement augmenté. Le groupe sino-espagnol ainsi vu ses bénéfices croître de 45% après impôts pour atteindre 188 millions d’euros. Une marge que le groupe dirigé par Jaume Roures doit en partie aux contrats de commercialisations des droits TV de la Liga à l’étranger (4,48 milliards d’euros).

Le Covid a tout changé

Ça, c’était avant la crise sanitaire. Un an après ces très bons résultats, Mediapro est dans le rouge. L'agence de notation financière Moody’s a baissé une troisième fois de rang la note de Joye Media, la holding espagnole propriétaire de Mediapro. Principal diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue 2 depuis cet été, et jusqu'en 2024, Mediapro n'a pas honoré son paiement de 172 millions d'euros attendu début octobre, mais a aussi engagé une procédure de méditation auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Ce qui a obligé la LFP à contracter un prêt, afin de verser les sommes d'argent attendues par les clubs dans le cadre de la redistribution.

ABr