RMC Sport

Médias: Pierre Ménès ne participera pas au prochain Canal Football Club

Selon L’Équipe, Pierre Ménès ne sera pas sur le plateau du Canal Football Club, dimanche sur Canal +. Le chroniqueur de 57 ans, dans la tourmente depuis la diffusion du documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste", aurait demandé à être exempté d’antenne. La direction de la chaîne aurait eu de toute façon la même intention.

La vague d’indignation est loin d’être retombée. Et Pierre Ménès semble en avoir conscience. Fortement critiqué depuis la diffusion du documentaire "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste", le chroniqueur de Canal + ne participera pas au Canal Football Club dimanche prochain selon L'Equipe. Hervé Mathoux et son équipe en plateau devront composer sans lui en marge d’OM-Dijon, en clôture de la 31e journée de Ligue 1.

Selon le quotidien, Pierre Ménès aurait lui-même demandé à être exempté d’antenne. Il aurait envoyé un mail à sa direction en expliquant avoir besoin de repos. La chaîne cryptée n’avait de toute façon pas l’intention de le remettre au Canal Football Club ce dimanche, toujours selon L'Equipe.

Une enquête interne ouverte par Canal +

Une enquête interne est en cours chez Canal + depuis jeudi dernier. Elle fait suite au tollé suscité par la séquence du documentaire de Marie Portolano, dans laquelle le journaliste de 57 ans semble prendre à la légère le fait d’avoir soulevé la jupe de sa collègue en public il y a quelques années. La scène, d’abord coupée au montage, a finalement été diffusée dans "Touche pas à mon poste", l’émission animée par Cyril Hanouna sur C8.

Présent en plateau, Pierre Ménès a tenté de se défendre, très maladroitement. Le chroniqueur est également accusé d’avoir embrassé de force Isabelle Moreau sur le plateau du CFC il y a plusieurs années. Tout comme Francesca Antoniotti dans TPMP. Les vidéos gênantes de ces baisers contraints sont ressorties sur les réseaux. Au point de susciter des réactions politiques.

"Je regrette sans aucune ambigüité"

Face à l’ampleur de la polémique, Pierre Ménès a présenté des excuses plus claires, lundi sur Twitter: "Depuis la diffusion du doc de Marie Portolano, beaucoup de victimes se sont exprimées notamment à mon encontre. J’écoute et je respecte la parole libérée. Après avoir échangé avec chacune de ces victimes, et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé que ne se justifiaient aucunement. J’ai causé de la peine et de la gêne à des amies, sans jamais avoir eu l’intention de le faire directement ou indirectement. C’est pour toutes ces raisons que je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères."

Un mea culpa qui n’a pas empêché le célèbre jeu vidéo FIFA de rompre son contrat de commentateur. Avec effet immédiat.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport