RMC Sport

Mercato : les rumeurs étrangères du 20 août

Gareth Bale

Gareth Bale - -

Bale presque au Real pour une somme record, Arsenal énerve Newcastle sur le dossier Cabaye et MU ne lâche pas Fellaini… Retrouvez toutes les rumeurs mercato du jour de la presse étrangère.

Bale, c'est 108 millions d'euros plus Coentrao

Rien que ça. Sky Italia annonce que Tottenham et le Real Madrid auraient finalement trouvé la conclusion de la saga de l’été. Et le climax du scénario est pour le moins coûteux, puisqu’il pourrait s’élever à hauteur de 108 millions d’euros plus Fabio Coentrao, le latéral gauche madrilène. Qu’importe la valeur estimée du Portugais, le transfert, s’il se faisait, trusterait immédiatement la première place du classement des transactions les plus chères de l’histoire du football, 14 millions plus élevée que celle de Cristiano Ronaldo… lui aussi au Real en 2009. La Maison Blanche a les moyens.

(Source : Sky Italia)

Willian pour remplacer Bale

Et si les rumeurs de Sky Italia ne suffisaient pas, la presse russe qualifie le futur transfert de Willian, le Brésilien de l’Anzhi, à Tottenham de quasiment fait. Le remplacement de Gareth Bale serait donc réglé avant même que le Gallois n’ait officiellement changé de tunique. Le prix de la transaction s’élèverait à 35 millions d’euros, somme que les Spurs n’ont pas longtemps hésité à mettre sur la table, au contraire de Liverpool qui avait pourtant pris de l’avance sur ce dossier. Mais rien ne sert de courir.

Arsenal se ridiculise sur le dossier Cabaye

Alors que la colère des supporters d’Arsenal grandit un peu plus chaque jour, leur club ne s’affole pas. Pire, après avoir manqué Jovetic, Suarez, Rooney, Higuain et quelques autres, Arsène Wenger s’apprête à manquer Yohan Cabaye. La faute à une offre jugée ridicule par Newcastle et dont le timing (avant le match perdu 4-0 par les Magpies face à Manchester City) a rendu furieux Alan Pardew. Un peu moins de douze millions d’euros, voilà ce que proposent les Gunners pour le milieu de terrain français, également dans le viseur du PSG. « Je pense que c’est juste une situation très difficile quand un joueur reçoit une telle nouvelle, fulmine le manager de Newcastle. Nous ne lui avons pas donné cette nouvelle. C’est très dur de mettre ça de côté et de se concentrer sur un match de cette importance (la rencontre face à City, ndlr). » Pas du genre à se laisser impressionner, Mike Ashley, le propriétaire de Newcastle aurait fait encore plus fort en répondant de la sorte à l’offre de Wenger : « Dix millions de livres ? Quelle partie de lui voulez-vous ? » Le dirigeant va peut-être perdre son joueur, mais il gagne le prix de la punchline du jour. La vie est faite de petites victoires.

(Sources : Telegraph & The Independent)

Arsenal tente le coup pour Michu...

… Et le défenseur Ashley Williams, son partenaire à Swansea. Afin de la jouer sûre cette fois-ci, les Gunners seraient même prêts à proposer une offre de 40 millions d’euros pour le duo. Pour rappel, l’attaquant espagnol, auteur de 22 buts la saison passée, n’avait coûté que deux millions d’euros. Belle plus-value en perspective.

Manchester United a tenté d'acheter Fellaini... pour moins cher que son prix

Il fallait oser. Après avoir essuyé nombre de refus, le Manchester United de David Moyes a tenté un coup pour le moins étrange. Faire venir Marouane Fellaini d’Everton à Old Trafford, pour un peu moins de 19 millions d’euros. La proposition a immédiatement exaspéré la direction des Toffees qui, en 2008, avait fait venir le milieu de terrain belge pour… plus cher (environ 21 millions d’euros). Qualifiée de « dérisoire et insultante », l’offre des Red Devils (33 millions pour Fellaini plus Leighton Baines) pourrait rapidement être revue à la hausse, d’autant que la clause libératoire du box-to-box belge s’élève, à elle seule, à 28 millions d’euros. Reste que Roberto Martinez, remplaçant de Moyes à Everton, ne semble pas se faire d’illusion quant au futur de sa star de 25 ans, puisqu’il s’est récemment renseigné sur le cas de James McCarthy, son ancien « skipper » à Wigan. La question n’est donc pas de savoir si Fellaini peut partir, mais pour combien il va partir. Nuance.

(Source : The Guardian)

A lire aussi :

>> L'Anzhi Makhachkala va vendre ses stars
>> En images : ces milliardaires qui font le mercato
>> Mercato : les rumeurs étrangères du 19 août

Raphaël Cosimano