RMC Sport

Mercato: Selnaes remet en cause la version de SAint-Etienne

Ole Selnaes regrette la communication de l’AS Saint-Etienne dans le cadre de son transfert hivernal pour 5,5 millions d’euros vers le Shenzhen FC en Chine.

La sortie médiatique tapageuse de Frédéric Paquet n’a pas du tout été appréciée par Ole Selneas. Le directeur général de l’AS Saint-Etienne avait pointé "le manque de respect" du milieu de terrain qui aurait forcé son transfert vers la Chine. Dans un entretien accordé à TV2, média norvégien, le joueur s’est défendu. "Une histoire a toujours plusieurs versions, et j'ai légèrement une version différente de celle du club", a-t-il entamé.

Selnaes a préféré se murer dans le silence

"Ce que Saint Étienne a dit n’est pas vrai. Il y a eu un désaccord entre moi et le club, mais ce n’était pas aussi énorme. J'ai senti qu'ils m'avaient jeté dans la fosse aux lions pour se sauver et pour que tout le monde se concentre sur moi. Je suis amer, le football est un monde cynique, mais je n'avais pas grand-chose à gagner à entrer dans une bataille médiatique avec eux. Je pensais que je devais faire le moins de bruit possible, fermer ma bouche et laisser passer tout ça en silence."

Il n'en veut pas aux supporters stéphanois

Le public stéphanois avait très mal pris les désirs de départ d’Ole Selnaes après quatre saisons pleines. Une banderole "Casse-toi traître" en norvégien avait même été déployée au centre d’entrainement par les Magic Fans. "Je sais que nos fans sont incroyablement impliqués. J'ai été un peu surpris, mais j'ai considéré que c'était un compliment. S'ils avaient su la vérité, cette banderole n'aurait pas existé. Ensuite, ils n'auraient pas réagi aussi fortement avec moi".

Déjà décisif en Chine

Ole Selnaes a disputé ses deux premières rencontres avec le Shenzhen FC où il a notamment retrouvé son ancien équipier à Saint-Etienne, Cheikh M'Bengue. Le milieu qui porte désormais le numéro 10 a d’ailleurs mis un doublé et délivré une passe décisive pour son entrée en matière contre Hebei (3-1), le club de Javier Mascherano.

Joseph Ruiz