RMC Sport

Monaco, c’est déjà positif

Les Monégasques heureux

Les Monégasques heureux - -

Longtemps dominateurs sans être efficaces, les Monégasques ont obtenu la victoire (2-0) sur la pelouse des Girondins, ce samedi, grâce à des buts de Rivière et Falcao dans les dernières minutes. Et affiché une belle maîtrise technique.

Monaco peut souffler. Un bon ouf de soulagement, même. Longtemps dominatrice sans marquer, puis un peu courte physiquement au fil de la seconde période, l’ASM a finalement pu faire la différence en fin de match et ramener une victoire de Bordeaux grâce à des buts signés Rivière (82e) et Falcao (88e). Pas de quoi oublier l’inefficacité des 80 premières minutes. Mais l’essentiel est fait. Trois points qui ramènent les hommes de Claudio Ranieri à une unité au classement, après avoir débuté la saison à -2 à la suite d’une décision disciplinaire, à égalité avec le PSG.

Et qui donnent un angle de vue plus positif à leur superbe maîtrise technique affichée, notamment au milieu de terrain, et aux belles combinaisons déjà trouvées entre les joueurs offensifs. Sans oublier cette grinta de fin de match qui pourrait encore servir cette saison. L’attaquant superstar aux 60 millions d’euros de transfert, le Colombien Falcao, en aura aussi profité pour inscrire son premier but en Ligue 1 après une action où il s’est battu comme un beau diable. Il aura fait trembler les filets moins vite qu’avec Porto dans le championnat portugais (35 minutes). Mais plus rapidement qu’avec l’Atletico Madrid en Liga (113).

James Rodriguez trop collectif

Pour son très attendu retour en Ligue 1 après un été au recrutement de rêve, une reprise qui a vu Ranieri être contraint de se passer du Portugais Moutinho (touché à une cuisse), l’ASM a surtout régalé les spectateurs bordelais de sa maîtrise technique. Beaucoup moins de son efficacité, surtout en début de match. Au programme de la première période ? 60% de possession de balle, quatre corners dans le premier quart d’heure et l’impression d’une vague rouge et blanche déferlant avec régularité au milieu de la défense girondine. Et comme parfois dans ces cas-là, l’équipe assiégée doit aussi compter sur une grande prestation de son dernier rempart pour espérer résister.

Cédric Carrasso aura parfaitement su tenir ce rôle avec des interventions sur des tentatives de Ferreira-Carrasco (13e), Rodriguez (28e) et Falcao (29e, 39e). Sans oublier le poteau sur la demi-volée signée Ocampos (22e) ou l’esprit un poil trop collectif de Rodriguez, qui a tenté de trouver Falcao quand il aurait dû jouer sa carte personnelle seul face au gardien bordelais (37e). Au retour des vestiaires, les Girondins se réveillaient et affichaient de meilleures intentions, les Monégasques baissant de pied peu à peu sur le plan physique. Mais quand on possède de tels talents offensifs, rien n’est terminé avant le coup de sifflet final. Rivière puis Falcao l’ont rappelé aux Bordelais.

A lire aussi :

>> Ligue 1 (J1) : ce qu'il ne fallait pas manquer

>> L'OL à la fête

>> Montpellier-PSG : le champion accroché

Alexandre Herbinet