RMC Sport

Monaco critique (encore) le foot français

Antonio Cordon

Antonio Cordon - AFP

Après Leonardo Jardim, c’est au tour d’Antonio Cordon de critiquer le calendrier des clubs français. Pour le discret directeur sportif de l’ASM, « en France, les clubs ne sont pas assez protégés ».

Décidément, le calendrier est un sujet sensible du côté de l’AS Monaco. Après le coup de gueule Leonardo Jardim, Antonio Cordon, le directeur sportif de l’ASM, a fait de part de son incompréhension quant aux choix de certaines dates imposées par la LFP sur certaines rencontres de Ligue 1.

Interrogé sur le site du club, l’ex-directeur sportif de Villarreal a profité d’une question sur les différences entre la L1 et la Liga pour critiquer les décisions de la Ligue. « L'Espagne protège les équipes qui participent aux compétitions européennes car elle souhaite qu'un maximum d'équipes figurent dans les grandes compétitions chaque saison, observe Antonio Cordon. Et chaque année, il y a un grand nombre d’équipes espagnoles en finale et demi-finales. »

« Je n'ai jamais vu ça »

Et l’Espagnol de poursuivre : « La différence avec la France se situe au niveau du traitement des équipes. En France, les clubs sont moins protégés. En Espagne, les équipes qui disputent les compétitions européennes ont plus de temps de récupération et un calendrier plus adapté. J'ai pu remarquer qu'avec l'AS Monaco, cela n'arrive pas. Cela fait plusieurs fois que nous devons jouer seulement deux jours et demi après un match. Sincèrement en Espagne, durant toutes ces années, je n'ai jamais vu ça. Je ne sais pas si c'est un souci d'organisation ou de critère, je ne connais pas la raison exacte. Ce que je constate, c'est que nous sommes défavorisés dans les conditions actuelles. » Monaco ouvrira la 13e journée de Ligue 1 vendredi avec un déplacement à Lorient (19h), quatre jours avant la réception de Tottenham en Ligue des champions.

>> En vidéo: le Mannequin Challenge de l’AS Monaco (et dans celui-là, il y a un but)