RMC Sport

Monaco en profite

Valère Germain

Valère Germain - -

L’AS Monaco a logiquement battu Marseille (2-0) ce dimanche soir en match de clôture de la 22e journée de Ligue 1. Alors que le club de la Principauté revient à seulement trois points du leader parisien, l’OM s’enfonce un peu plus.

Finalement, l’ombre de Radamel Falcao n’a pas été si pensante que ça au-dessus le stade Louis II. Sans leur star colombienne, les joueurs de l’AS Monaco n’ont pas eu à se retrousser les manches pour battre 2-0 une pauvre équipe de l’OM, ce dimanche soir en match de clôture de la 22e journée de Ligue 1. L’entraîneur monégasque Claudio Ranieri, qui avait aligné Valère Germain et Emmanuel Rivière sur le front de l’attaque, avait vu juste. Le premier a inscrit son premier (très joli) but en Ligue 1 avant la mi-temps (41e). Le second, star de l’été, a scellé la 13e victoire de l’ASM en championnat cette saison (57e).

Un succès qui ne souffre d’aucune contestation tant les Marseillais, plongés en pleine crise, furent impuissants et inoffensifs. Une victoire qui permet surtout à Monaco de faire la très belle opération du week-end puisque l’ASM grappille deux points au PSG, tenu en échec la veille à Guingamp (1-1), et revient à seulement trois unités du leader, mais aussi au Losc, troisième et désormais relégué à sept points.

La défense de l'OM inquiète toujours

Côté marseillais, José Anigo, qui avait déjà vécu une semaine très compliquée en raison de tags le visant sur un mur du centre Robert Louis-Dreyfus, n’a pas retrouvé le moral en Principauté. Même si l’OM disputera un match en retard contre Valenciennes mercredi, son équipe, neuvième, est à neuf points du podium. Et sur ce qu’elle a montré sur la pelouse monégasque, il n’y a sans doute plus grand-chose à espérer de la fin de saison.

Toujours aussi faible en défense, l’équipe phocéenne a laissé le champ libre aux Monégasques et notamment à Valère Germain, qui n’a pas eu une très forte opposition au moment d’ajuster le pauvre Steve Mandanda (41e). Toujours en retard, l’arrière garde olympienne a aussi laissé Emmanuel Rivière seul au deuxième poteau, sur un bon service de Geoffrey Kondogbia, se charger de tromper une deuxième fois le gardien international (57e). Le neuvième but cette saison de l’ancien Toulousain est de trop pour des Marseillais trop faibles à tous les niveaux, pour revenir dans le coup. L’ambiance promet d’être électrique mercredi au Vélodrome face à Valenciennes. Droit au clash ?

A lire aussi : 

Monaco-OM : les notes

Riolo : « Monaco enfonce l’OM… »

Monaco : quel attaquant pour remplacer Falcao ?

Aurélien Brossier