RMC Sport

Monaco : Germain pense à l’équipe de France… mais sait qu’il "en est encore loin"

Valère Germain

Valère Germain - AFP

Auteur d’une excellente saison dernière avec Nice (14 buts en Ligue 1), Valère Germain est un peu moins en réussite depuis son retour à Monaco. Mais l’attaquant de l’ASM (26 ans) est aussi ambitieux pour son club que pour lui et ne cache pas qu’il a l’équipe de France dans un coin de la tête, même s’il sait qu’il en est encore loin.

Le déplacement à Toulouse vendredi

« On a vu qu’ils avaient fait un très bon début de championnat. Ils sont sur la continuité de leur fin de saison dernière où ils avaient fait des matches très intéressants. Depuis le début de saison, surtout à domicile, ils sont intraitables et ils ont notamment battu Paris. C’est une équipe qu’il faudra prendre très sérieusement pour ramener les trois points. »

A lire aussi >> AS Monaco : examen neurologique ce jeudi pour Radamel Falcao 

Monaco candidat au titre ?

« C’est difficile de le dire pour le moment. Paris n’a pas fait un grand début de saison. On sait tous qu’ils ont un effectif de grande qualité et le jour où ils seront à 100%, ce sera compliqué je pense. C’est sûr que si Paris venait à trébucher cette année, on serait pas mal d’équipes à vouloir passer devant. Paris devrait être l’équipe qui va remporter le championnat mais s’ils ont du mal, on ne se privera pas pour passer devant. »

>> Le classement de la Ligue 1 

Le nouveau style de l’ASM

« On est un peu plus attractifs. Je pense qu’on produit un jeu un peu plus intéressant que ces dernières années. Le coach a aussi mis en place un schéma avec deux attaquants. Il y a un peu plus de monde dans la surface, on est plus productifs offensivement, on marque plus de buts. Je pense que c’est bien pour les supporters monégasques, qu’ils prennent un peu plus de plaisir à nous voir jouer. Il va falloir le faire sur une compétition entière, là ça ne fait que deux mois, on le sait et il va falloir continuer à travailler au quotidien et sur tous les matches pour avoir un résultat positif en fin de saison. »

A lire aussi >> Monaco : Djibril Sidibé explique pourquoi il a refusé Arsenal (pour cette fois) 

L’équipe de France dans un coin de la tête

« Oui, j’y pense. Comme tout joueur, il faut viser le plus haut possible et le plus haut, c’est l’équipe de France. Ça doit être un objectif pour tout joueur français. J’en suis encore loin, il faudrait que je refasse la même saison que l’année dernière (14 buts en Ligue 1 avec Nice, ndlr) mais ça passe par un travail au quotidien et si ça arrive, tant mieux. »

La mauvaise image des footballeurs

« On ressort souvent les mauvais côtés des footballeurs, les mauvaises histoires comme celles d’Aurier. Je pense que les joueurs, au quotidien, méritent beaucoup. Il y a beaucoup de travail. Certains ne sont pas les plus intelligents possibles mais il ne faut pas oublier qu’ils se sont consacrés au football dès leur plus jeune âge. Il y a de tout dans le football, comme en France. Il y a des intelligents, des moins intelligents, des calmes, d’autres qui font plus de bruit. Je pense que le foot reflète la société d’aujourd’hui. »

A lire aussi >> Cruyff, Pelé, les Daft Punk,… : pour répondre à François Hollande, l’UNFP publie une lettre hallucinante… écrite par un ballon ! 

Morgan Maury