RMC Sport

Monaco: pourquoi Moreno s'est fait virer après 13 matchs

Oleg Petrov, vice-président de Monaco, assume l'éviction de son ancien entraîneur, Robert Moreno, après seulement 13 matchs en juin dernier.

L'aventure de Robert Moreno sur le banc de Monaco n'a duré que sept mois et 13 matchs. Nommé en décembre en remplacement de Leonardo Jardim, l'entraîneur espagnol a été démis de ses fonctions en juillet dernier. une décision pleinement assumée par Oleg Petrov, vice-président du club, dans une interview à L'Equipe. L'arrivée de Paul Mitchell comme directeur sportif a tout changé pour Moreno, remplacé par le Croate Niko Kovac

"Robert a apporté sa fraîcheur, confie le dirigeant russe. Je ne regrette pas de l'avoir choisi. Je le respecte beaucoup, mais avec les changements qu'on a opérés, on devait aller sur autre chose."

Kovac plus autoritaire pour éviter les tentations?

"Je pense que c'était la bonne décision, poursuit Petrov. Ce n'était pas aussi évident pour moi à ce moment-là. Robert avait beaucoup de qualités. Mais Niko en a aussi beaucoup. Il a plus d'expérience en tant qu'entraîneur numéro 1, et c'est important d'avoir ça à Monaco. Robert aurait peut-être progressé là-dessus, mais ça aurait pu prendre un peu de temps. Or, on en avait besoin sans attendre parce que Monaco est un endroit particulier, avec - comment dire - beaucoup de plaisirs, de tentations, et on a beaucoup de jeunes joueurs ou des joueurs qui viennent d'ailleurs en France. On a donc besoin de quelqu'un qui fasse usage de son expérience de l'autorité. Niko a entraîné le Bayern (2018-2019), Francfort (2016-2018). Il a aussi été joueur, ce qui est précieux. Et il est charismatique. Quand il parle, il vous transmet son énergie."

>> Regardez la Ligue 1 Uber Eeats en direct sur TELEFOOT LA CHAINE DU FOOT grâce au pass RMC Sport + TELEFOOT

Après dix journées de Ligue 1, Monaco pointe à la sixième du classement avec seulement deux points de retard sur la deuxième place, détenue par Lille. L'ASM reçoit le PSG ce vendredi soir au stade Louis II (21h) dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. 

NC