RMC Sport

Monaco "regrette" la dureté de la sanction contre Gelson Martin

L'AS Monaco a pris "acte" de la décision de la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, qui a suspendu Gelson Martins six mois pour avoir bousculé un arbitre. S'il condamne le geste du joueur, le club monégasque regrette la sévérité de la sanction.

S'il risquait jusqu'à huit mois, Gelson Martins a écopé de six mois de suspension de la part de la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel pour avoir bousculé l'arbitre du match entre Nîmes et Monaco (3-1) le 1er février dernier. Une sanction qui met fin à sa saison.

"L’AS Monaco prend acte de la décision de la Commission de Discipline de la LFP de sanctionner Gelson Martins d’une suspension ferme de six mois à compter du 6 février. Une sanction très lourde", écrit le club monégasque dans un communiqué ce jeudi soir.

"Un joueur n’ayant jamais connu d’écart disciplinaire en plus de 200 matchs au plus haut niveau"

"Le club condamne une nouvelle fois le comportement injustifiable de son attaquant", ajoute l'ASM à propos de l'ancien joueur de l'Atlético, qui s'en était pris physiquement à Mickaël Lesage après l'exclusion de son coéquipier Tiémoué Bakayoko. Monaco ajoute qu'il "regrette la durée excessive de cette suspension, pour un joueur n’ayant jamais connu d’écart disciplinaire en plus de 200 matchs au plus haut niveau".

La suspension de six mois, qui débute rétroactivement le 6 février (il était suspendu à titre conservatoire avant la décision de la LFP), éloigne l'ailier des terrains jusqu'à la fin de la saison, mais devrait lui permettre de faire son retour dès le début de la saison prochaine.

A.Bo