RMC Sport

Montpellier: Courbis sur le départ

-

- - AFP

Rolland Courbis, qui avait exprimé un ras le bol profond et laissé planer le doute sur son avenir à Montpellier vendredi après la défaite à Nice (1-0), a pris sa décision. Dimanche prochain, le coach de 62 ans, sous contrat jusqu’en juin, devrait annoncer au clan Nicollin qu’il s’en va.

L’élément déclencheur

A l’origine du sursaut de Rolland Courbis, la nouvelle rechute de son gardien numéro 1, Geoffrey Jourdren, blessé à l’épaule et qui devrait être opéré à nouveau en janvier. Une nouvelle qui l’a rendu fou de rage et qui prouve à ses yeux que le secteur médical est vraiment défaillant. Une contrariété qui s’ajoute aux critiques répétées du président Louis Nicollin sur sa préparation, son recrutement, ou encore les compositions d’équipes.

Pourquoi attendre dimanche ?

Courbis espère que des choses changent d’ici la reprise de l’entraînement, fixée à dimanche (16h). Toutefois, il ne croit pas à une évolution du staff médical et encore moins à une prolongation au terme de la saison en cas de maintien. Il se murmure d’ailleurs que le président aurait trouvé depuis septembre un accord avec Michel Der Zakarian, coach de Nantes.

Son avenir

S'il n'a pas souhaité réagir à ces informations, le membre de la Dream Team RMC Sport, interrogé sur la rumeur d'une arrivée à l’OL pour succéder à Hubert Fournier, s'est montré plus prolixe : « J’ai beaucoup de sympathie pour Lyon, pour Jean-Michel Aulas et pour Bernard Lacombe. Il y avait eu une approche il y a 3 ou 4 ans mais cela ne s’était pas fait. Mais très sincèrement, je ne suis pas prêt pour un autre challenge pour le moment si j’arrête mon aventure avec Montpellier ».

JL, à Montpellier