RMC Sport

Montpellier: la tirade de Germain sur les arbitres, qu'il compare à des "cowboys"

Valère Germain n’a pas raté l’arbitre après la victoire de Montpellier contre Lens (1-0), ce dimanche. L’attaquant reproche à M. Batta une attitude arrogante.

Montpellier est reparti de l’avant en stoppant Lens dans son bel élan, lors de la 10e journée de Ligue 1. Le MHSC, qui n’avait plus gagné depuis le 12 septembre, s’est rassuré au terme d’un match spectaculaire et engagé, parcouru de tensions mais sans heurts. Et pourtant, Valère Germain, plutôt économe de ses mots d’habitude, y est allé franchement dans son analyse du match, soulignant à quel point, selon lui, le corps arbitral était passé à côté de son match dans la gestion des moments d’agitation.

"C’est incroyable, on a l’impression d’avoir à faire à des cowboys, on ne peut pas leur parler. Ils nous tournent le dos, ils sont arrogants, a lâché Valère Germain en zone mixte. Nous joueurs devons peut-être être moins agressifs mais que eux aussi fassent des efforts. On a affaire à des robots, on ne peut pas leur parler, on demande juste des explications de temps en temps. Ils doivent se remettre en question. Ça pourrait aussi dégénérer par leur faute." Alors qu’il est question d’équiper les arbitres de micros, l’ancien attaquant de l’OM a confié qu’il était favorable à cette expérimentation.

Germain: "Son attitude est incroyable..."

"Si vous équipez l’arbitre de ce soir d’un micro, vous serez surpris de son arrogance, a poursuivi Valère Germain. J’ai essayé de lui parler après 15 minutes dans le match, gentiment, il ne me regarde même pas, il tourne la tête. Je ne sais pas s’il avait eu une journée difficile… On est des hommes, on peut se parler tranquillement comme on le fait avec d’autres arbitres. Je ne parle même pas d’être bon ou pas, ça arrive à tout le monde de se tromper comme nous sur le terrain, on veut juste des discussions sans que cela dégénère. Son attitude de ce soir est incroyable."

Selon Valère Germain, l’arbitre de la rencontre M. Florent Batta n’en est pas à son coup d’essai: "D’autres arbitres sont comme ça mais lui, c’est la deuxième fois, on en parlait dans le vestiaire, et même avec les Lensois, on ne peut pas lui parler. Vous verrez le jour où il aura un micro. Il se permet de dire des choses et nous évidemment, on ne peut pas réagir car on n’a pas les cartons, nous…"

QM avec AT