RMC Sport

Montpellier, la tournée des stars continue

Jean Fernandez

Jean Fernandez - -

Après avoir reçu Paris et lui avoir fait concéder le nul (1-1) lors de la première journée, Montpellier se déplace à Monaco ce dimanche (14h). Et les hommes de Jean Fernandez comptent bien enquiquiner aussi l’ASM.

Paris et Monaco pour le Montpellier Hérault Sport Club. Au moment de découvrir le calendrier des deux premières journées, le président Louis Nicollin a dû croire à une mauvaise blague. Mais son club pourrait finir par en faire subir une aux deux « gros ». Pour l’entame de la saison face au Paris Saint-Germain, les hommes de Jean Fernandez ont ainsi réalisé une très belle prestation avec un match nul (1-1) dans un match pourtant joué à dix contre onze pendant vingt minutes (carton rouge pour Abdelhamid El Kaoutari). Mais gare à l’excès d’optimisme. Car pour le déplacement à Monaco ce dimanche, le MHSC sera handicapé de son défenseur central mais également de Geoffrey Jourdren. Le gardien de but de la Paillade souffre d’une entorse du ligament latéral du genou depuis jeudi. Une absence estimée à trois semaines. Un coup dur pour Jean Fernandez.

Fataliste, l’entraîneur montpelliérain préfère se concentrer sur Monaco et le défi XXL qui attend ses troupes. « Monaco est une équipe qui a l’ambition de gagner le titre, avec un recrutement de qualité et des joueurs de très haut niveaux. Ce sera donc un déplacement difficile. De notre côté nous sommes dans le même état d’esprit qu’avant le match contre le PSG, excité à l’idée jouer une grande équipe, face à de grands joueurs, explique l’ancien technicien nancéien. Nous sommes capables de bien jouer, comme lors de notre première mi-temps contre le PSG. Les joueurs savent qu’ils peuvent tenir la dragée haute à Monaco donc nous y allons avec davantage de certitudes qu’avant notre premier match. On verra ce que l’on est capable de faire à l’extérieur.» Problème pour Montpellier, Monaco est une pelouse qui ne lui réussit pas du tout. En 19 rencontres, les Héraultais ont perdu 12 fois pour une seule victoire. La dernière remonte à la saison 1993-1994 avec un succès 2-1.

Incertitude autour de Cabella

Avec seulement deux buts encaissés en huit matches depuis le début de la préparation, Montpellier semble une équipe solide défensivement. Mais à Monaco, il y a un homme. Radamel Falcao. « C’est quelqu’un de très humble, une personnalité tranquille, une grosse star en Colombie mais il ne se prend pas pour une star, confie Victor Hugo Montano, l’une des recrues du MHSC. Il est capable de faire des choses extraordinaires. Il fera très mal en L1. » « Messi, Ronaldo, Ibra ou Cavani sont de très grands joueurs mais dans la surface, pour moi, c’est Falcao le meilleur, estime Fernandez. Il se déplace très bien et il est très intelligent. Pied droit, pied gauche, de la tête, il est impressionnant. »

Autre incertitude pour Montpellier, la présence ou non de Rémy Cabella. Le meneur de jeu ne s’est presque pas entraîné de la semaine. Il souffre à l’aine depuis le match de Paris et n’est pas sûr de pouvoir être aligné. Pas de quoi briser l’ambition du MHSC . « Nous avons des joueurs capables de "foutre le bordel" là-bas, lance Montano. Nous avons travaillé cette semaine à l’entraînement pour être à la hauteur de ce match et j’espère que nous le serons. » Montpellier est prêt pour un nouvel ogre.

A lire aussi :

>> Aulas : « Gomis ? C’est arrivé à d’autres »

>> Mercato : les rumeurs étrangères du 17 août

>> OM : Diawara, le revenant affamé

Xavier Martel avec Julien Landry et à Montpellier