RMC Sport

Montpellier : Le gros coup de gueule de Loulou

-

- - -

Louis Nicollin n’a pas épargné ses joueurs à l’issue de la défaite de Montpellier dimanche contre l’OM (1-0). Déçu par le début de saison raté de son équipe, le président héraultais a rué dans les brancards avec pertes et fracas.

Il ne fera pas bon être joueur de Montpellier cette semaine. Franchement agacé par la défaite de ses poulains à la Mosson contre l’OM, le président emblématique du MHSC a mis de côté sa bonhommie habituelle pour enfiler ses habits de Père Fouettard.

Et quand Loulou pousse sa gueulante, c’est toute la Paillade qui tremble : « Quand tu as des mecs intelligents, tu peux te relever. Mais là je pense que les trois quarts sont cons alors ça ne peut pas marcher. Je suis dépité ! », a lâché à chaud Nicollin avant de monter crescendo dans ses attaques : « Je pense qu’il y en a, il faut qu’ils fassent vite leurs valises, qu’ils prennent leur sous ailleurs et qu’ils ne nous emmerdent plus ! Et que Louis Nicollin refasse le recrutement avec Michel Mézy. »

« On aurait mieux fait de ne pas être champion »

Irrésistible la saison dernière, Montpellier ne parvient plus à trouver la bonne carburation depuis le début de l’année. Orpheline d’Olivier Giroud, parti tenter sa chance de l’autre côté de la Manche à Arsenal, la formation héraultaise est, avec un seul point en trois rencontres, 18e et première relégable.

Un brutal retour à la réalité après l’apothéose du titre, qui n’a peut-être pas été bien digéré pour Louis Nicollin : « Ils m'écœurent. Peut-être que l'on va se battre pour ne pas descendre. On en a vu d'autres. Par contre, on sera bons en Ligue des champions. Ils ont tellement peur de passer pour des comiques qu'ils seront bons, ironise Loulou. On aurait mieux fait de ne pas être champion. Comme on a eu l'occasion de l'être, on aurait été cons de ne pas l'être, mais, cela nous a tués. » Coup de gueule à chaud ou malaise profond sur la Paillade, une chose est sûre, il y a du remontage de bretelle dans l’air à Montpellier. Certains éléments du club ne dormiront pas sur leurs deux oreilles dans les jours à venir.

Anthony Tallieu avec J.L