RMC Sport

Montpellier: le nouveau stade Louis-Nicollin va être construit à Pérols

Le nouveau stade de Montpellier verra le jour à Pérols, au sud-est de la ville, sur un site qui devait initialement accueillir un grand centre commercial. L’enceinte de 25.000 places portera le nom de Louis Nicollin et devrait être livrée en 2024, pour les 50 ans du club héraultais.

Les Montpelliérains savent maintenant où ils se rendront dans les prochaines années pour supporter leur équipe. Le nouveau stade du MHSC va être construit à Pérols, au sud-est de la ville. Sur le site qui devait initialement accueillir le grand centre commercial Ode à la Mer. Laurent Nicollin, le président du club, et Michaël Defosse, son homologue de la Métropole de Montpellier, l’ont annoncé ce lundi dans un communiqué.

L’enceinte, d’une capacité d’environ 25.000 places, sera entièrement financée par des fonds privés et portera le nom de Louis Nicollin (père de Laurent), l’ancien dirigeant emblématique du club, décédé en juin 2017 à 74 ans. Sa livraison est espérée pour la fin de l’année 2024, à l’occasion des 50 ans du MHSC.

Trois pôles entoureront cet écrin flambant-neuf: un "ludique", un "santé" et un "tertiaire". Avec également un hôtel, des restaurants, une crèche, une boutique officielle et le musée de la collection privée de Louis Nicollin. Coût des travaux: environ 150 millions d’euros.

La Butte Paillade pourrait être recréée

Les détails du projet ne sont pas encore totalement arrêtés. Les supporters du MHSC seront d’ailleurs invités à donner leur avis sur la question. La Butte Paillade, qui abritait les ultras à La Mosson, pourrait notamment être recréée. Le site sera ouvert 365 jours par an, avec une accessibilité renforcée, via une offre de parking annoncée "conséquente". Le stade sera également à proximité d’un arrêt de tramway de la ligne 3 (Boirarargues), de l’autoroute, de la gare TGV et de l’aéroport.

Les trois autres projets qui étaient en lice sont désormais abandonnés: le Mas de Saporta, Odysséum et Cambacérès, qui avait la préférence de Laurent Nicollin. "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, a-t-il réagi sur France Bleu Hérault. Il fallait avancer. On avait travaillé trois ans sur le projet Cambacérès, mais en six mois, on vient de refaire tout le travail. Et là, c'est vraiment un beau projet." La Mosson, qui se trouve sur un terrain inondable, devrait être reconvertie en complexe sportif, afin d'accueillir des clubs amateurs.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur