RMC Sport

Montpellier: Nicollin espère un premier versement de Mediapro en août

Invité ce mardi du Super Moscato Show, sur RMC, le président de Montpellier Laurent Nicollin a réagi à l'arrêt définitif de la saison de Ligue 1, qui aura des connaissances économiques pour son club. Aussi, le dirigeant espère un démarrage de la saison 2020-2021 en août ou en septembre, et surtout un premier versement du diffuseur Mediapro, pour permettre à sa formation de tenir.

Cette fois, Laurent Nicollin est fixé: Montpellier, comme les autres formations de Ligue 1, a terminé sa saison 2019-2020. En raison de l'épidémie de coronavirus, le championnat de France a été définitivement stoppé ce mardi. Une décision forte, qui n'empêche pas de nombreuses interrogations, comme l'a souligné le président du MHSC dans le Super Moscato Show.

"Il va falloir entériner qui est champion, qui est européen, qui descend, qui ne descend pas… Mais je ne vois pas pourquoi ça serait chaud. Un comité de scénarios a mis des choses en place, il faudra juste voter et savoir si l'on prend le classement à la 19e journée, la 27e journée, ou la 28e version FFF", estime Nicollin, avec calme et lucidité. Et ce même si une éventuelle qualification européenne de Montpellier est en jeu.

"Il y aura toujours des déçus, relativise-t-il. Moi selon un scénario je suis 6e, selon l'autre je suis 8e. Mais ça sera malgré tout une belle saison pour nous. Une assemblée générale expliquera les choses. Et chacun votera en son âme et conscience pour ce qu'il estime être le mieux pour le football français, pas que pour son intérêt personnel."

"Je peux tenir deux, trois, quatre mois, mais pas indéfiniment"

Ce qui inquiète davantage le dirigeant, à court et moyen terme, c'est surtout l'impact économique de l'arrêt du championnat pour son écurie. Les droits TV ne devraient pas être intégralement payés et de nombreuses recettes, en terme de billetterie mais pas seulement, vont s'envoler. Et Montpellier, malgré une gestion rigoureuse, n'a pas des ressources illimitées…

"Ça va être problématique, convient le dirigeant. Pour l'instant, on va dire qu'on a la trésorerie pour gérer avril-mai avec du chômage partiel. On va aussi récupérer entre 5 et 8 millions d'euros via un prêt de l’État, ce qui devrait nous permettre de passer juin et juillet. Après, espérons que le championnat reprenne fin août ou au pire début septembre pour que Mediapro (diffuseur de la L1 à partir de la saison 2020-2021) puisse prendre le relais et nous faire un premier versement au mois d'août. Si on n'a pas ça, ça commencera à être compliqué. Je peux tenir deux, trois, quatre mois, mais pas indéfiniment."

SMS