RMC Sport

Montpellier-OM : Bielsa les a vus gagner

-

- - -

Sous les yeux de son possible futur entraîneur, Marcelo Bielsa, l’OM s’est imposé à Montpellier ce vendredi soir (3-2) pour sa première victoire à l’extérieur depuis près de trois mois. Marseille reste en course pour l’Europe.

Question : comment recevoir la confirmation que la fin de saison de votre club n’a plus de saveur ? Réponse : quand l’information la plus importante d’un soir de match de championnat réside dans… la présence de votre possible futur entraîneur en tribunes. Résumé grossier du match de ce vendredi soir entre Montpellier et l’OM, ce constat rappelle surtout le mauvais tour pris par les performances olympiennes ces derniers mois. A Marseille, le présent, c’est déjà l’avenir. Venu à la Mosson en tenue décontractée, et accompagné de son adjoint Diego Reyes et de l’ancien Marseillais Manuel Amoros (pressenti pour intégrer son staff), Marcelo Bielsa a pu en apprendre un peu plus sur l’effectif du club avec lequel il est en contacts très avancés.

Et qu’a-t-il été en mesure d’observer ? Un coup d’envoi donné par l’ex-gloire locale Carlos Valderrama, d’abord. La première victoire marseillaise à l’extérieur depuis près de trois mois (2-1 à Evian pour la 20e journée), surtout, et un OM qui met la pression à Lyon (égalité avec un match en moins) et Saint-Etienne (quatre longueurs d’avance et un match en retard) dans la course à l’Europe. Un succès 3-2 acquis grâce à des buts signés Valbuena, Gignac et Payet. Mais que ces trois points furent difficiles à aller chercher… Marseille avait pourtant bien entamé la rencontre. Ayew (5e, 20e), Valbuena (13e) – de retour comme titulaire – puis Gignac (28e) faisaient frissonner le public. Entre-temps, Deza avait allumé une première mèche héraultaise (17e).

450e match en L1 pour Courbis

Mais la logique était respectée et l’OM ouvrait le score sur une glissade de Valbuena astucieusement – l’intéressé évoque un geste volontaire – transformée en lob pour son troisième but de la saison (1-0, 42e). On se dit alors que ce but marqué au meilleur moment, juste avant le retour aux vestiaires, va couper les pattes des joueurs de l’ancien coach marseillais Rolland Courbis. Mais ces derniers vont égaliser à l’autre meilleur moment : dès la reprise. Niang échappait à Nkoulou côté droit pour centrer vers Cabella qui faisait trembler les filets olympiens et inscrivait son 11e but de la saison en L1 (1-1, 48e). L’OM réagissait dans la foulée par Khalifa (49e) et Cheyrou (50e). Et c’est Gignac qui redonnait l’avantage aux siens en reprenant du plat du pied un centre de Dja Djédjé pour sa 14e réalisation de la saison en championnat (2-1, 58e).

Pas de quoi décourager le MHSC qui revenait à la charge et parvenait à refaire son retard grâce à Sanson, buteur sur son premier ballon (2-2, 79e). La fin de match va alors proposer un double retournement de situation. Sur un centre idéal, Niang ratait une tête seul devant Mandanda et l’éventuel but du KO (88e). Il sera l’œuvre de Payet au terme d’une belle percée une minute plus tard (3-2, 89e). Pour son 450e match en L1, Courbis n’aura pas eu la joie d’un succès et Montpellier tombe à la Mosson où il était invaincu lors de ses six derniers matches. L’OM, de son côté, enchaîne une deuxième victoire consécutive après le 3-1 contre Ajaccio. Dans ce championnat où tout change vite, et si Marseille finissait par accrocher le wagon européen ?

A lire aussi :

>> En vidéo : Montpellier-OM, les premières images de Bielsa en France

>> Bielsa : les Newell's veulent griller l'OM !

>> Di Meco : "Bielsa ? Si les joueurs font les efforts à l'étranger, ils peuvent le faire en France"

Alexandre Herbinet