RMC Sport

Montpellier rêve à voix haute

Olivier Giroud

Olivier Giroud - -

Solides leaders de Ligue 1, les Héraultais impriment un rythme effréné depuis plusieurs semaines. Emmenés par un Olivier Giroud en état de grâce, ils empilent les succès et commencent à se découvrir de nouvelles ambitions.

Ce n’est plus le tube de l’été. Ni celui de l’automne. C’est bien plus que cela. Après seize journées, Montpellier s’est déjà installé au rayon des classiques de ce championnat 2011-2012. En tête de la Ligue 1, les Héraultais marchent sur l’eau (« non, sur le terrain », rectifie Belhanda, hilare samedi soir) depuis plusieurs semaines. Samedi, les joueurs de René Girard ont à nouveau fait parler la poudre. Loin d’être inhibés par leur costume de leader, ils ont atomisé Lorient (4-0) et envoyer un message fort à la concurrence. « Je suis très heureux, savoure l’entraîneur de Montpellier. Ça prouve qu’on avance partout, au niveau des points et du jeu. On reste efficace. Je suis vraiment bluffé. Tout le monde y met du sien. C’est quelque chose de superbe. »

Quelque chose qui fait souffler un vent d’euphorie sur la Mosson. Il y a encore trois saisons, les fans du MHSC mangeaient leur pain noir en Ligue 2. Désormais, ils se régalent devant la technique de Younes Belhanda, les accélérations de John Utaka ou les buts d’Olivier Giroud. Pour sa deuxième saison dans l’élite, le néo-international français explose les compteurs. Avec douze réalisations, il trône au classement des meilleurs buteurs du championnat. Et tire toute son équipe vers le haut. « J’espère qu’on va poursuivre sur cette lancée, lâche l’ancien joueur de Tours. On va essayer d’engranger le maximum de points et pourquoi pas être champions d’automne. Même si c’est anecdotique, ça montrera qu’on a été très constants sur la première partie de saison. Et on en fera douter quelques-uns. »

Belhanda : « On peut aller loin »

Une ambition assumée par l’ensemble du club, avec trois points d’avance sur le PSG et une meilleure différence de buts. « Il ne faut pas se déconcentrer, mais si on continue comme ça, on pourra aller loin », clame Belhanda. Avec un collectif soudé et quelques joueurs prometteurs, comme Mapou Yanga-Mbiwa ou Rémy Cabella, internationaux Espoirs, les Montpelliérains disposent de solides garanties. « Quand on vit des grands moments, ce n’est pas par hasard, assure Girard. On a un groupe exceptionnel, avec des gens qui ont envie de vivre et de travailler ensemble. Il n’y a pas de secret. Quand ça dure, c’est qu’il se passe quelque chose. Les garçons ont pris confiance et sont devenus ambitieux. » Au point de créer la sensation jusqu’au bout ?

Alexandre Jaquin avec Julien Landry, à Montpellier